Vols et introductions par effraction sur la Zec Onatchiway

46 chefs d'accusation pour Mikaël Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(CHICOUTIMI) Les policiers de la Sûreté du Québec pourraient bien avoir élucidé une panoplie de vols et d'introductions par effraction dans des chalets de la Zec Onatchiway avec l'arrestation de Mikaël Gagnon.

Le Jonquiérois de 31 ans a comparu, hier matin, au Palais de justice de Chicoutimi. Il doit faire face à 46 nouveaux chefs d'accusation en relation avec les crimes commis entre les mois de mai et octobre 2013. Il a aussi mal entreposé une arme à feu, ce qui le conduit à une autre accusation.

«Mon client avait déjà fait l'objet d'une enquête pour d'autres vols commis dans des chalets et des remises de la Zec Onatchiway. L'enquête ne semblait pas terminée», précise Me Charles Cantin, avocat en défense dans ce dossier.

Étant donné que Gagnon fait face à des accusations similaires, la Couronne s'est objectée à la remise en liberté et le juge Réjean Bédard a accepté de reporter l'enquête caution.

Son enquête de remise en liberté a été fixée au mercredi 12 novembre.

Sbegin@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer