Vol chez Future Shop

Les policiers percent le mystère

Le quatuor de voleurs avait défoncé une porte... ((Photo Michel Tremblay))

Agrandir

Le quatuor de voleurs avait défoncé une porte d'acier à l'arrière du commerce pour commettre leur vol.

(Photo Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Après trois mois d'enquête intensive, les policiers de Saguenay sont parvenus à mettre K.O. un réseau provincial de cambrioleurs professionnels qui a sévi à Saguenay et dans plusieurs villes du Québec.

La représentante du Directeur des poursuites criminelles et pénales de Chicoutimi, Me Mélanie Paré, a confirmé que quatre mandats d'arrestations pour des individus de Montréal avaient été émis dans les derniers jours.

L'enquête saguenéenne a permis de conclure le dossier d'un larcin d'importance au commerce Future Shop de Chicoutimi le 28 juillet dernier.

Selon les informations obtenues par Le Quotidien, les arrestations ont été effectuées par cinq enquêteurs du service des enquêtes criminelles de la Sécurité publique de Saguenay (SPS), en collaboration avec le Service de police de la ville de Montréal (SPVM), mercredi après-midi.

À la suite de l'intervention, les agents ont pu obtenir un mandat de perquisition et ont ainsi pu retracer d'autres objets dérobés dans divers commerces du Québec.

«Les quatre individus sont accusés d'introduction par effraction, de vols de plus de 5000$, de méfait de plus de 5000$ et de possession d'outils de cambriolage. Un des accusés fait face à des accusations de bris de condition et de bris d'engagement et un autre de bris de condition. Les deux individus n'avaient pas le droit de se fréquenter en raison d'une accusation de vol commis auparavant», explique Me Paré.

Les quatre voleurs ont comparu au Palais de justice de Montréal jeudi. Me Paré s'est objectée à la remise en liberté de Jean-Marc Leblanc (23 ans), Bobby Cadieux-Guérin (23 ans) et Vincent Dazé (24 ans). Ils demeurent incarcérés et comparaîtront officiellement à Chicoutimi le 13 novembre. Yannick Vataro (27 ans) a pu reprendre sa liberté, mais devra se présenter éventuellement à Chicoutimi pour répondre des accusations.

Travail de moine

Le casse du magasin Future Shop, de Place du Royaume à Chicoutimi, s'est produit vers 23 h 30 le 28 juillet. En l'espace de quelques minutes, les voleurs avaient réussi à forcer et à ouvrir une porte d'acier, à maîtriser le système d'alarme et à voler pour environ 75 000$ de matériel électronique.

«Notre enquête a été difficile à mener. Les quatre individus étaient masqués et il était compliqué de les identifier», raconte Bruno Cormier, porte-parole de la SPS.

«Sauf que les individus ont laissé du matériel de cambriolage sur les lieux. Comme il s'agissait de matériel neuf, nous avons pu retracer le commerce où il avait été acheté», poursuit M. Cormier.

À partir de ces indices, les enquêteurs ont visionné les images des caméras de surveillance afin d'obtenir des informations supplémentaires.

«Ce fut un travail de moine. À force d'analyser les images vidéos, nous avons pu faire du recoupement. Nous avons été en mesure de remarquer l'habillement des voleurs sur les bandes vidéo des lieux du vol et du commerce où ils ont effectué leurs achats. Nous avons pu identifier une plaque d'immatriculation. Les individus ont pu ensuite être identifiés et arrêtés», mentionne M. Cormier.

Les quatre accusés s'étaient rendus à Saguenay la veille du vol. Ils ont acheté les outils de cambriolage et sont passés à l'acte avant de reprendre le chemin de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer