Restaurant Joachim de Chicoutimi

Des projectiles tirés sur la façade

Le propriétaire du Joachim, Raymond Gagné, montre l'endroit... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Le propriétaire du Joachim, Raymond Gagné, montre l'endroit où un projectile a été tiré.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Patricia Rainville
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Des projectiles ont été tirés sur la façade du restaurant Joachim de Chicoutimi, dans la nuit de mercredi à jeudi. Il semblerait qu'un individu s'est défoulé en utilisant une carabine à plombs.

En arrivant au boulot, hier matin, des employés du restaurant se sont aperçus que deux projectiles avaient été tirés dans la vitrine avant du commerce. Un troisième trou de plomb a été découvert dans la vitrine du bureau du propriétaire, située sur le côté du restaurant.

Aussitôt, le propriétaire, Raymond Gagné, a alerté les autorités. Les policiers de Saguenay se sont donc rendus sur place, afin d'ouvrir une enquête. Jusqu'à maintenant, on ignore qui est l'auteur du méfait.

«Je ne me laisserai pas écoeurer et intimider. J'offre une récompense de 500$ à celui ou celle qui permettra que l'auteur du crime soit arrêté. Il y a toujours bien des limites», a lancé Raymond Gagné, lorsque rencontré hier au restaurant de la rue Price.

Même si certains événements se sont produits au Joachim au cours des dernières années, c'est la première fois que des coups de carabine à air comprimé y sont tirés. «L'an dernier, un résidant de la maison de chambres située en face est venu au restaurant et la serveuse a voulu l'expulser. Il s'est alors jeté sur moi et il a voulu m'étrangler. Ça arrive, mais des «coups de feu» (sic), c'est la première fois. Je peux vous dire que je ne laisserai personne intimider mes employés et mes clients», a affirmé le propriétaire, visiblement ébranlé par les événements.

«Les employés sont inquiets, c'est sûr. On ne sait pas si ça va se reproduire», a ajouté M. Gagné.

Celui-ci a visité les commerçants du coin, hier matin, afin de savoir si d'autres coups avaient été tirés ailleurs. «Personne n'a rien vu et aucun projectile n'a été tiré sur d'autres commerces. Je ne sais pas pourquoi c'est mon restaurant qui a été ciblé. Il n'y a pas eu d'accrochage ni quoi que ce soit qui puisse expliquer la situation», a indiqué Raymond Gagné.

Les policiers n'avaient pas de nouveaux développements dans cette affaire, hier.

Désepéré

Par ailleurs, il est fréquent que les agents de Saguenay se déplacent dans le secteur. Encore hier, un résidant du 21 Price, en proie au désespoir, s'est jeté du troisième étage du bloc à logements. Policiers et ambulanciers ont été dépêchés sur place. L'individu a été transporté à l'hôpital, mais on ne craignait pas pour sa vie.

Prainville@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer