90 mois pour Harvey

Dany Harvey... (Archives)

Agrandir

Dany Harvey

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) L'auteur du vol à main armée à l'épicerie Marché Centre-Ville de la rue Jacques-Cartier à Chicoutimi le 1er avril dernier est envoyé au pénitencier pour une période de 90 mois.

À 31 ans, Dany Harvey en est à sa deuxième sentence de pénitencier, avec un antécédent de 42 mois en 2007.

La juge Micheline Paradis de la Cour du Québec recommande aux autorités pénitentiaires d'offrir une thérapie et un programme de désintoxication au récidiviste qui consomme des drogues dures depuis l'âge de 13 ans.

L'avocat de la défense Julien Boulianne avait suggéré une peine de 6 ans, considérant que la dépendance de Dany Harvey «aux drogues est hors de contrôle».

L'avocate du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Mélanie Paré, avait recommandé 10 ans de pénitencier, reprochant à Harvey de faire du mal aux autres «parce qu'il ne va pas bien».

Au Marché Centre-Ville, Dany Harvey a braqué un pistolet à plombs sur la caissière pour obtenir quelques centaines de dollars. La présence de l'arme a amené une condamnation automatique d' un minimum de quatre ans. Le casier judiciaire du récidiviste affiche deux condamnations à des peines de garde fermée à la chambre de la jeunesse, suivies de neuf séjours en détention pour une période cumulée de 10 ans en prison ou au pénitencier à l'âge adulte.

Week-end violent

Dany Harvey était sur une séquence de consommation intensive et en quête effrénée d'argent rapide au cours de la fin de semaine du 29 mars au 1er avril 2012.

Avec son complice Enrick Poitras, il envahit un premier domicile pour collecter une supposée dette à son occupant. Il arrive face à face avec un invité et sa petite fille de 18 mois. L'occupant reçoit un coup de manche de couteau sur l'oeil et les deux intrus repartent avec un téléviseur.

Le lendemain, il repart avec le même complice chez un prêteur sur gages pour lui soutirer de l'argent. La victime résiste avec une arme blanche et blesse Harvey à la jambe. Son sang laissé sur le lieu du crime servira de preuve ADN de sa participation.

Après l'arrestation d'Enrick Poitras, Dany Harvey se pointe à l'épicerie de son quartier pour son dernier délit.  Les policiers n'ont eu qu'à suivre ses traces de pas dans la neige fraîche pour lui mettre la main au collet et un terme à sa violente rumba.

Les trois victimes principales ont relaté des séquelles importantes dues aux gestes de violence du récidiviste. La juge a donné priorité à une sentence qui découragera toute personne de suivre la même voie que Dany Harvey.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer