La Sûreté du Québec met fin à la production

La Sûreté du Québec a procédé au démantèlement d'un réseau de production de... (Photo Isabelle Tremblay)

Agrandir

Photo Isabelle Tremblay

Partager

Isabelle Tremblay
Le Quotidien

(Lac-Bouchette) La Sûreté du Québec a procédé au démantèlement d'un réseau de production de cannabis, vers 10 heures, hier matin, à Lac-Bouchette.

Une plantation intérieure abritant plus de 300 plants et boutures de marijuana a été découverte dans une résidence du 265, chemin Fortin.

Une dizaine de policiers de la SQ des Équipes d'enquêtes régionales de Roberval et d'Alma et du poste de la MRC du Domaine-du-Roy ont investi la demeure.

Sur place, Jacques Bilodeau, 41 ans, a été arrêté. Il a comparu, hier, en fin d'après-midi, au palais de justice de Roberval. Bilodeau fait face à divers chefs d'accusation reliés à la possession et la production de marijuana ainsi qu'au vol d'électricité.

En liberté

Bilodeau, qui a été remis en liberté sur un engagement avec dépôt de 3000$ et de 12 000$ sans dépôt, a aussi certaines conditions à respecter. Il sera de retour en cour le 25 mars prochain.

«Nous avons constaté que l'individu avait détourné le système d'électricité de sa résidence afin d'obtenir de l'énergie gratuitement. L'enquête tend à démontrer qu'il faisait plusieurs productions par année. Ses installations étaient très sophistiquées», précise la porte-parole de la SQ, Hélène Nepton.

Outre le cannabis, les agents ont aussi mis la main sur de l'équipement servant à la production.

C'est une information émanant du public qui a permis aux policiers d'amorcer une enquête.

Agents de la faune

Par ailleurs, des agents de protection de la faune se sont joints à la perquisition menée par la police dans une résidence du chemin Fortin, à Lac-Bouchette, hier matin.

Leur opération concernait un acte de braconnage qui aurait été commis l'automne dernier, lors de la saison de chasse.

Une femelle orignal aurait été abattue dans le secteur de Lac-Bouchette alors que c'était interdit.

Simultanément, les agents sont aussi débarqués à deux autres endroits dans la municipalité, ainsi que dans une résidence de Chambord. «Huit agents ont pris part à quatre perquisitions différentes. Au total, ils ont saisi environ 60 livres de viande d'orignal. Six personnes ont été rencontrées et des accusations majeures pourraient éventuellement être portées contre certaines d'entre elles. L'enquête suit son cours», précise Régis Girard, agent de protection de la faune.

Les saisies ont été réalisées à la suite d'un signalement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer