Des jeunes comparaissent pour l'incendie du 21 rue Price

Olivier Tremblay... (Photo Rocket Lavoie)

Agrandir

Olivier Tremblay

Photo Rocket Lavoie

Partager

(Chicoutimi) Deux jeunes à peine adultes ont comparu, cet après-midi, au Palais de justice de Chicoutimi, sous des accusations d'incendie criminel de l'immeuble du 21 de la rue Price, à Chicoutimi.

Olivier Tremblay et Jean-Christophe Fortin ont fait un court passage devant un juge et restent en détention,

Lundi, Olivier Tremblay et son avocat, Me Luc Tourangeau, tenteront d'offrir des garanties suffisantes, dont un domicile fixe, pour convaincre un juge de la Cour du Québec de remettre l'accusé en liberté sur engagement.  Il était déjà sous engagement au moment de l'incendie.

L'avocat de Fortin, Me Olivier Théorêt, de l'Aide juridique, a préféré demander immédiatement  une évaluation psychiatrique de son client d'au plus 30 jours.  Celui-ci devra demeurer à l'Hôpital de Chicoutimi et reviendra le 15 février devant la Cour.

La preuve remise par l'avocate de la Couronne, Me Marie-Josée Hamelin-Gagnon, est partielle, mais elle est en mesure d'indiquer qu'Olivier Tremblay aurait initié l'incendie criminel et que Jean-Christophe Fortin, locataire du 21 Price, aurait été complice.

L'immeuble de la rue Price  reçoit régulièrement la visite des policiers pour des disputes entre colocataires et offre un abri à une clientèle que beaucoup de propriétaires refusent.

Dimanche, un début d'incendie a provoqué l'évacuation complète de l'immeuble et forcé plusieurs locataires à trouver temporairement refuge dans une chambre d'hôtel offerte par la Croix-Rouge.

La suite dans la version papier du Quotidien, demain

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer