Des cautions refusées

Frédéric Girard... (Photo archives Rocket Lavoie)

Agrandir

Frédéric Girard

Photo archives Rocket Lavoie

Partager

(Chicoutimi) Le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec, refuse les cautions offertes par Frédéric Girard, 30 ans, de Chicoutimi, et de Juan Guillermo Gil Bastidas, 22 ans, de Laval.

Leurs familles respectives avaient présenté d'importantes cautions morales et financières pour garantir leur bon comportement en attente de procès pour gangstérisme, complots, trafic de cocaïne et recel d'argent, entre janvier 2011 et décembre 2012. Les deux prévenus font partie d'un contingent d'une vingtaine d'accusés reliés par l'Escouade régionale mixte (ERM) au projet Insuline destiné à démanteler deux réseaux de distribution de drogue de Saguenay et Saint-Honoré.

En entendant les conclusions du juge coordonnateur régional, les membres de deux familles ont commencé à sangloter; puis, dès qu'il est sorti de la salle, la conjointe de Bastidas s'est répandue en larmes, consolée par les membres de la famille.

Une décision détaillée de 34 pages supporte les conclusions du magistrat. Elle est frappée d'une ordonnance de non-publication jusqu'à la fin du procès.  Les avocats de la défense et de la Couronne se revoient, le 30 janvier, pour tenter d'en fixer la date ou regarder d'autres avenues.

Bastidas et Girard sont désignés par les enquêteurs comme têtes dirigeantes. Ils sont les troisième et quatrième accusés d'Insuline à être détenus sur décision judiciaire après Sébastien Tremblay, 35 ans, de Saint-Honoré, et Michel Poitras, 25 ans, de Chicoutimi.

À ce jour, le juge Lortie n'a accepté que les cautions de Jonathan Labarre-Plante, 22 ans, de Chicoutimi, et Gabriel Bélanger,25 ans, de La Baie.

Quelques accusés ont pu aussi recouvrer leur liberté avec l'accord de la procureure, Mélanie Dufour, du Bureau de lutte contre le crime organisé (BLACO).

Sont encore détenus en attente d'enquête sur mise en liberté trois autres accusés qui attendaient le résultat des enquêtes caution de Bastidas et Girard avant de présenter une demande.

L'opération Insuline a duré deux ans. Les réseaux ciblés écoulaient chaque semaine 500 grammes de cocaïne, 1000 comprimés de métamphétamine, deux kilos de marijuana et diverses drogues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer