Robert Hakim sous la loupe

Robert Hakim... ((Archives))

Agrandir

Robert Hakim

(Archives)

Partager

(CHICOUTIMI) La Sécurité publique de Saguenay complète en ce moment une enquête mettant en cause le producteur de spectacles Robert Hakim pour entrave au travail des policiers en lien avec deux procès pour de fraude, fabrication de faux et utilisation de faux dans lesquels il est visé.

Le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bruno Cormier, a confirmé au Quotidien que les enquêteurs avaient rencontré le principal intéressé au cours des derniers jours: «C'est ce que nous pouvons confirmer pour le moment», a signalé le porte-parole sans préciser les raisons pour lesquelles les policiers enquêtaient. Les policiers ont convoqué Robert Hakim au cours des derniers jours à la centrale policière pour mener l'interrogatoire.

Le Quotidien a été informé il y a deux semaines qu'une nouvelle enquête avait été ouverte par suite de plaintes de citoyens à l'endroit de Robert Hakim. Dans tous les cas, il s'agirait de gestes qu'aurait posés ce dernier et qui pourraient nuire au déroulement des procédures judiciaires.

Les événements en question, toujours selon les informations recueillies par Le Quotidien, ont eu lieu entre mars 2012 et les dernières semaines. Il s'agit de l'époque où Robert Hakim subissait son enquête préliminaire en lien avec neuf chefs d'accusation.

Depuis, le juge Jean Hudon, de la Chambre criminelle de la Cour du Québec, a cité Hakim à procès en octobre dernier. Le magistrat a donc autorisé la tenue de deux procès. Le premier doit débuter le 7 janvier 2013. Robert Hakim fera face à 5 chefs d'accusation de fraude, fabrication et usage de faux contre Patrimoine Canada pour un montant d'approximativement 50 000 $ et le théâtre du Saguenay pour un montant de 30 000 $. Dans un second procès, Robert Hakim est accusé de trois chefs de tentative de fraude, fabrication et utilisation de faux à l'encontre du Festival international des rythmes du monde.

Depuis le début des procédures judiciaires, un chef d'accusation a été retiré dans les dossiers présentés en cours. Il s'agit de celui de fraude aux dépens du cabaret l'Opéra, une salle de spectacles située sur la rue Racine à Chicoutimi et dont le financement a plombé les finances de l'ancien Théâtre du Saguenay.

Il est important de préciser que la nouvelle enquête ne concerne par la gestion des différents événements culturels ou organismes auxquels Robert Hakim a été associé. Il s'agirait spécifiquement de gestes posés à l'encontre d'individus détenant des informations sur les différents faits allégués dans les enquêtes policières.

La Direction des poursuites pénales et criminelles pourrait prendre une décision rapide dans ce dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer