La Couronne a complété sa preuve

Weizineau témoignera lundi

Plusieurs proches et membres de la famille de... (Photo Isabelle Tremblay)

Agrandir

Plusieurs proches et membres de la famille de Cindy Gauthier assistent au procès, au palais de justice de Roberval.

Photo Isabelle Tremblay

Partager

Sur le même thème

Isabelle Tremblay
Le Quotidien

(ROBERVAL) John-Ross Weizineau, accusé de meurtre au second degré, témoignera à son propre procès, lundi, au palais de justice de Roberval.

La procureure de la Couronne, Me Julie Lajoie, a déclaré que sa preuve était close, hier, sur l'heure du midi. Entre mardi et jeudi, la poursuite a fait entendre quatorze témoins afin de tenter de démontrer hors de tout doute raisonnable que Weizineau est coupable de meurtre au deuxième degré. De son côté, l'accusé admet qu'il a commis un homicide involontaire à l'endroit de sa conjointe, Cindy Gauthier.

Le procès se déroule devant un jury composé de sept hommes et de cinq femmes. Weizineau a commis le meurtre, en juin 2010. Le corps de la dame a été retrouvé dans un boisé par des policiers, à 14,8 kilomètres de Chibougamau, le 22 juin 2010.

«Je suis satisfaite du déroulement du procès. Notre preuve a été présentée comme on entendait le faire. Maintenant, c'est au tour de la défense de faire la sienne», a indiqué Me Lajoie.

Aucune émotion

Hier, la défense a souligné qu'elle avait l'intention de faire entendre deux témoins. Elle ouvrira le bal avec l'accusé, John-Ross Weizineau, qui sera appelé à la barre dès 9 h, lundi matin.

Depuis le début de son procès, Weizineau ne démontre aucune émotion. Il semble écouter attentivement tous les témoignages et il est très calme. Il est bien coiffé et porte un complet.

Plusieurs membres de la famille de Cindy Cauthier sont présents dans la salle d'audience. Ses parents, Clément Gauthier et Louise Guimond, vivent très difficilement cette épreuve. Ils fixent souvent l'accusé qui ne réagit aucunement.

Dans les derniers jours, il a été démontré que le couple Weizineau-Gauthier semblait vivre des difficultés quelques semaines avant le drame. L'homme consommait de l'alcool et de la cocaïne. Son comportement avait changé et sa conjointe songeait à le quitter.

Mme Gauthier était hygiéniste dentaire. Cette femme mordait dans la vie, selon les témoignages de ses parents. Pour sa part, son confident, Yvon Moreau, a relaté au tribunal qu'elle avait tenté de tout faire pour aider son conjoint et sauver son couple. Ses efforts ont été vains puisque Weizineau a commis l'irréparable.

Le juge Richard Grenier de la Cour supérieure préside le procès.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer