Un nouvel extrait pour Michaël

Michaël lance On est là, un premier extrait... (Photo courtoisie)

Agrandir

Michaël lance On est là, un premier extrait radio qui donne le ton à ce que l'auteur-compositeur-interprète compte présenter au public dans l'avenir.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Michaël n'a pas perdu son temps. Quelques jours à peine après la fin de l'aventure La Voix, il lance un nouvel extrait. Avec On est là, une pièce aux sonorités pop/électro, il amène le public dans un univers complètement différent de ce qu'il a proposé par le passé, fidèle à qui il est et à ce qu'il a envie d'offrir.

Michaël était prêt. Il était hors de question pour lui de regarder passer le train. L'auteur-compositeur-interprète souhaitait profiter du momentum offert par La Voix pour faire entendre qui il est au public qui l'a découvert. 

« Je sentais que c'était le bon moment pour le faire. Je n'étais pas dans les grands questionnements après La Voix. Les choses ont pu aller plus vite. J'ai fait le truc que j'avais envie de faire », explique-t-il au bout du fil. 

On est là  est inspirée de ce qu'a vécu Michaël à La Voix, lui qui a pris part à l'aventure épaulé par sa famille. 

« La chanson traite de l'importance d'être là les uns pour les autres, de se supporter. J'avais envie d'aborder ce sujet. J'avais envie de quelque chose de léger, de rassembleur. Je voulais que les gens se sentent interpellés. Ça s'inscrivait bien dans l'énergie du moment. »

Nouvelle voie

Michaël l'affirme d'emblée, avec On est là , il emprunte une nouvelle voie. 

« C'est certain qu'entre Il Tempo et ce nouvel extrait, il y a un grand écart. On est là , c'est plus pop, adulte contemporain. C'est plus grand public. J'avais envie de ça. Après La Voix, avec le répertoire que j'ai touché, l'énergie, c'était naturel d'aller vers ça. C'est cohérent avec ma rencontre avec un public plus large », estime-t-il.

« Je me rends aussi compte que j'écoute beaucoup de musique pop dans ma voiture. J'ai l'impression que ça m'influence plus que je pense », explique celui qui souligne que la pièce donne le ton au nouveau matériel original sur lequel il travaille en ce moment. 

« Je vais toujours aimer le lyrique, mais il y a quelque chose de libérateur dans la pop. »

Michaël assure qu'il ne renie pas pour autant son matériel précédent. Il ne s'agit pas d'un virage à 180 degrés. 

« Dans mes spectacles, je vais aussi faire des chansons de mes anciens albums. Il Tempo notamment a beaucoup touché les gens. Ça fait partie de mon parcours. Mon "show" sera plus éclectique, je vais me promener dans différents styles. À un moment donné, je m'étais mis des barrières en restant dans un style pop-lyrique. Je me fermais des portes. Je suis capable de faire les deux. C'est ce que je vais faire. J'aime ça. J'en ai besoin pour me sentir en équilibre, ça me ressemble. »

Michaël a travaillé le texte de On est là  avec Mathieu Lippé, un auteur avec qui il avait collaboré sur son album de Noël. Marc Papillon, du groupe Éli et Papillon, s'est joint à eux pour la mélodie et la réalisation de la pièce. « On a travaillé en équipe. »

D'autres pièces en préparation

Michaël oeuvre déjà à l'écriture de nouvelles pièces. 

« J'ai de plus en plus envie d'écrire », confie-t-il. 

On est là a été lancé la semaine dernière. Le chanteur saura sous peu si la pièce tournera sur les ondes des radios. En attendant, le public peut se procurer l'extrait via les différentes plateformes numériques. Il est aussi possible de suivre Michaël via sa page Facebook.

« Le défi, c'est d'amener une partie du public télé à me suivre et à venir me voir en spectacle », conclut-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer