• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Salle Maria-Chapdelaine: un succès qui ne se dément pas 

Salle Maria-Chapdelaine: un succès qui ne se dément pas

Martha Wainwright donnera un spectacle à la Salle... (Photo Le Progrès, Rocket Lavoie)

Agrandir

Martha Wainwright donnera un spectacle à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini, le 3 mars. Il s'agira de son unique présence au Saguenay-Lac-Saint-Jean en 2018.

Photo Le Progrès, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Ce n'est pas vrai que la vie des gens heureux est sans histoire. Prenez le Comité des spectacles de Dolbeau-Mistassini. La saison dernière, les événements diffusés par ses soins, à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine et dans le foyer, ont généré un taux d'occupation de 75 %. « Ça se maintient. On est chanceux », souligne Marilyn Boutin, directrice de la diffusion.

Chaque année, elle se fait un point d'honneur de proposer des événements couvrant une large palette de goûts. C'est ainsi que neuf ans après l'ouverture de la salle totalisant 491 sièges, l'effet de nouveauté a été remplacé par un autre genre de réflexe, un mélange de curiosité et de désir de participer à la vie culturelle de la communauté.

« Notre seul problème est que, parfois, des gens pensent qu'on affiche complet, alors que ce n'est pas le cas. Ça vaut la peine de vérifier parce que, même à la dernière minute, il nous arrive de libérer des places qui avaient été réservées pour les producteurs et les artistes. Elles ne sont pas toujours utilisées », fait observer Marilyn Boutin.

La clientèle de base provient de la MRC Maria-Chapdelaine, mais déborde jusqu'aux villes de Saint-Félicien et Roberval. Et quand le diffuseur présente une exclusivité régionale, comme ce sera le cas le 3 mars, alors que la chanteuse Martha Wainwright effectuera sa seule visite de l'année dans la région, des Saguenéens font le voyage jusqu'à Dolbeau-Mistassini.

Accueil

De leur côté, les artistes et leur entourage sont de plus en plus faciles à convaincre. Les qualités de la salle sont connues dans le milieu, mais ne constituent pas l'unique argument de vente, laisse entendre Marilyn Boutin. « C'est beau chez nous, c'est l'fun, mais nous travaillons également sur l'accueil », mentionne-t-elle.

« On les dorlote avec la collaboration de nos bénévoles. On leur remet des produits du terroir », complète Céline Fortin, directrice culturelle et artistique à la municipalité de Dolbeau-Mistassini. Ce souci du détail n'a sûrement pas nui quand le diffuseur a monté sa programmation en théâtre, l'un des points forts de la nouvelle saison.

En plus de La galère, qui fera escale le 30 septembre et le 1er octobre (il reste des billets, en passant), la liste des productions comprend la comédie Irène sur Mars (4 novembre), qui marquera le retour de Dany Michaud dans son patelin, Noël 1933 (3 décembre), Pygmalion (24 février), L'orangeraie (15 mars), pour laquelle le comité de diffusion a eu un coup de coeur, Le fantôme de l'opéra (4 avril), Anne, la maison aux pignons verts (6 avril) et Baby-sitter (12 avril).

De son côté, la danse sera représentée par MARVL (4 février), une création conjointe de la troupe Madilhut et de l'école Studio Nord, et en partie par Le fantôme de l'opéra. Quant à la chanson, elle justifiera la présence de valeurs établies comme Paul Piché (19 octobre) et Vincent Vallières (1er février), ainsi que de jeunes loups comme Jonathan Roy, attendu le 30 novembre.

L'humour à l'honneur

Notons également que l'humour occupera une place de choix et qu'à Dolbeau-Mistassini comme ailleurs au Québec, ses adeptes évoluent fréquemment devant des salles combles. La prochaine saison permettra de découvrir plusieurs nouveautés émanant de Claudine Mercier (3 février), Peter MacLeod (22 février), Yves P. Pelletier (29 mars), Lemire-Verville (10 mai) et Katherine Levac, tellement en demande qu'elle donnera deux spectacles (18 et 19 mai).

« Nous aurons également les finissants de l'École nationale de l'humour (27 avril). Ils seront 15 sur la scène. En plus, nous sommes heureux de présenter la LNI en tournée, avec des comédiens comme Réal Bossé et Salomé Corbo. Ça se fera dans le cadre d'un projet piloté par Objectif Scène. On travaille là-dessus depuis un an », rapporte Marilyn Boutin.

Au total, 53 spectacles seront proposés, au cours de la saison, et pour se procurer des billets à l'unité, il faudra patienter jusqu'au 14 septembre. D'ici là, les personnes qui détenaient un abonnement auront la chance de le renouveler du 28 août au 1er septembre, puis les 5 et 6 septembre. Quant à celles qui souhaitent embarquer dans ce train pour la première fois, elles en auront la possibilité les 11 et 12 septembre.

Une belle vitrine pour les artistes d'ici

Les artistes originaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne font pas figure de parents pauvres lorsque le Comité des spectacles de Dolbeau-Mistassini monte sa programmation. Chaque saison, ils sont placés dans des conditions favorisant la rencontre avec le public, ce qu'illustrent plusieurs des événements à l'affiche d'ici au printemps.

Un exemple éloquent est celui de Mario Pelchat, l'homme au coeur d'une production intitulée Nos incontournables. Il reviendra dans son patelin le 23 mars en compagnie de ses camarades Paul Daraîche, Natasha St-Pier, Laurence Jalbert, Manon Séguin et Christian-Marc Gendron. « Ce sera un grand spectacle pendant lequel ils aborderont le répertoire de Sweet People et Roger Whittaker », précise Marilyn Boutin, directrice de la diffusion.

Le 24 novembre, par ailleurs, Sara Dufour viendra défendre ses compositions dans le foyer de la salle, aménagée suivant la formule cabaret. Sa carrière a pris de l'ampleur depuis la sortie de l'album Dépanneur Pierrette en 2016. De son côté, Jeanick Fournier se pointera le 11 novembre afin de rendre hommage à Céline Dion, tandis que Benoit Labonté fera revivre Joe Dassin par le truchement de ses succès, le 20 janvier.

S'agissant de l'autre volet de la programmation, les Rendez-vous culturels d'ici, il faut souligner l'événement qui sera présenté le 8 avril, dans le foyer de la salle. La chorale L'écho des chutes aura la chance de se produire aux côtés d'une jeune artiste dont la renommée semble grandir à vue d'oeil: Alexe Gaudreault.

Il y aura également le party des Fêtes tenu les 9, 14, 15 et 16 décembre, toujours à l'intérieur du foyer. Comprenant un souper et une soirée dansante, il sera couronné par un spectacle auquel participeront la chanteuse Élizabeth Blouin-Brathwaine, de même qu'une fille du Haut-du-Lac, la saxophoniste Marie-Josée Frigon.

Si on ajoute le Party de famille des Porteurs de musique (28 octobre) et la soirée mettant en vedette la Chorale Gospel Novi (13 janvier), ça donne une idée - partielle - de l'ancrage communautaire qui guide le Comité des spectacles. « Nous nous faisons un point d'honneur de présenter des activités en partenariat avec le milieu », confirme Céline Fortin, directrice culturelle et artistique à Dolbeau-Mistassini.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer