Le temps des récompenses à Saint-Ambroise

Le 12 finalistes... (Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Le 12 finalistes

Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Festival de la chanson de Saint-Ambroise s'est conclu samedi soir en couronnant une jeune femme de Saguenay, Louna Gagnon-Tremblay, comme meilleure interprète chez les plus de 18 ans. L'artiste folk Antoine Mainville, du Lac-des-Écorces, a remporté les honneurs en tant qu'auteur-compositeur-interprète et l'Ontarienne Héloïse Yelle a épaté les juges parmi les interprètes de 13 à 17 ans.

Louna Gagnon-Tremblay... (Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Louna Gagnon-Tremblay

Le Quotidien, Michel Tremblay

Antoine Mainville... (Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 1.1

Agrandir

Antoine Mainville

Le Quotidien, Michel Tremblay

Le défi était grand pour Louna Gagnon-Tremblay. Depuis jeudi, elle souffre d'une extinction de voix. L'entrevue téléphonique avec Le Quotidien, dimanche, n'était pas facile. « J'ai donné tout ce que j'avais. Je suis allée dans l'émotion, confie-t-elle. Avant de monter sur scène, tout le monde m'a encouragée et j'ai performé comme jamais. »

La jeune chanteuse interprétait La différence de Lara Fabian et Oublions tout de Jérôme Couture. L'artiste saguenéen était justement le parrain de l'événement et a animé la finale samedi soir avec la chanteuse et animatrice Isabelle Cyr. « Il m'a dit que c'était l'interprétation de sa chanson qu'il aimait le plus jusqu'à maintenant », se réjouit Louna Gagnon-Tremblay, qui en était à sa huitième participation à Saint-Ambroise.

L'auteur-compositeur-interprète Antoine Mainville est aussi familier avec le festival. Il a monté un premier spectacle complet avec Isabelle Cyr, qui donne des ateliers aux participants depuis plusieurs éditions. Samedi, il a notamment offert au public une de ses compositions, À l'orée d'un bois joli. Il repart avec huit bourses totalisant plus de 5000 $, dont une prestation rémunérée à Jonquière en musique et au Festival de la chanson de Tadoussac. 

Pour leur part, Louna Gagnon-Tremblay et Héloïse Yelle ont reçu respectivement quatre et cinq bourses. Entre autres, le prix Bell Média d'une valeur de 2500 $ leur permettra de produire un CD de quatre chansons dans un studio professionnel.

Succès

La directrice générale du festival, Barbara Savard, dresse le bilan du festival avec un sentiment de mission accomplie. 

« L'assistance s'est maintenue comparativement aux dernières années, on a eu de belles salles. On a eu énormément de gens aussi pour les dîners chantants, et les vitrines de la MRC, présentées avant les soirs de spectacle, ont été bien appréciées », résume-t-elle.

Barbara Savard souligne la générosité du porte-parole Jérôme Couture. « Il s'est impliqué pour toutes les demi-finales. Il a charmé tout le monde ! »

Selon la directrice générale, les prévisions sont bonnes pour la 27e édition, puisque plusieurs commanditaires ont réitéré leur intérêt.

« C'était un franc succès ! »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer