Classique et jazz vont se côtoyer

Élisabeth Saint-Gelais participera à son premier Rendez-vous musical... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Élisabeth Saint-Gelais participera à son premier Rendez-vous musical à Laterrière le 18 août.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pauline Mourrat
Le Quotidien

La soprano Élisabeth Saint-Gelais figure parmi les jeunes artistes qui se produiront lors de la 11e édition du Rendez-vous musical de Laterrière.

Âgée de seulement 21 ans, Élisabeth Saint-Gelais baigne dans la musique classique depuis son plus jeune âge. « J'ai commencé à chanter quand j'avais sept ans et j'ai étudié en arts-études à l'Oyssée/Dominique-Racine, à Chicoutimi, au secondaire », explique la jeune femme lors d'une entrevue téléphonique. 

Son cursus secondaire alternait entre les bancs d'école le matin et les cours de chant et de piano l'après-midi. Elle a fini cette année du programme de Techniques en musique et chansons du Collège d'Alma.

Forte d'une formation en piano-jazz, Élisabeth Saint-Gelais interprétera deux airs de Bach et un air de Charpentier à l'église de Laterrière le vendredi 18 août. « C'est David Ellis qui m'a approchée après un concert hommage à Bach en avril, il voulait que je vienne faire un solo au Rendez-vous musical », décrit la jeune soprano. Après le concert qui sera plutôt de style classique, Elizabeth Saint-Gelais fera un après-concert avec sa formation jazz, constituée de finissants en musique du Collège d'Alma. « Avec le concert et l'après-concert, les gens verront vraiment la polyvalence des artistes et les deux facettes : le côté classique et le côté jazz », précise-t-elle.

Pour sa première participation au Rendez-vous musical, la soprano sera accompagnée par un orchestre de chambre. « C'est la première fois que je chante avec un orchestre, c'est vraiment une belle chance que j'ai », reconnaît Élisabeth Saint-Gelais, qui était accompagnée par un orgue ou un piano habituellement. La jeune femme n'étant pas très familière avec le compositeur Charpentier, elle a dû apprendre l'air, de même que pour un des deux airs de Bach qu'elle ne connaissait pas. « Sur trois airs, j'en connaissais déjà un puisque je l'avais chanté lorsque M. Ellis est venu me demander de participer au Rendez-vous », relate Mme Saint-Gelais.

Accompagnée par sa formation de jazz, elle se produira également à la Place du Citoyen et sera présente à l'épluchette jazzée le samedi 19 août, à Laterrière.

En septembre, Élisabeth Saint-Gelais poursuivra ses études en chant classique à la Faculté de musique de l'Université McGill dont elle est boursière.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer