Yann Perreau et 2Frères: un mélange efficace

Yann Perreau déborde d'énergie sur scène.... (Photo Le Progrès, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Yann Perreau déborde d'énergie sur scène.

Photo Le Progrès, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près de 4500 personnes ont dansé sur les mélodies déjantées de Yann Perreau, puis chanté en coeur le folk québécois des 2Frères vendredi soir, à Roberval. Un mélange musical qui a ravi la foule rassemblée sur la Place de la traversée.

Le public connaissait par coeur les succès du... (Photo Le Progrès, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Le public connaissait par coeur les succès du duo 2Frères, vendredi soir, à Roberval.

Photo Le Progrès, Gimmy Desbiens

L'auteur-compositeur-interprète a surpris les spectateurs en entonnant sa première pièce en déambulant à travers eux, tout en douceur. Il s'est ensuite éclaté sur scène avec Baby boom, tiré de son cinquième album Le fantastique des astres.

En spectacle, Perreau est plus qu'un chanteur, c'est un comédien. On sent dans sa voix les différents personnages incarnés dans les histoires qu'il chante. Il hurle dans la nuit pour Mon amour est un loup, il se transforme en maître de cirque pour présenter ses quatre musiciens, il s'interrompt durant un morceau pour une pose de yoga en retenant bien sa respiration...

«Une poffe du lac Saint-Jean, ça fait différent des autres places, youhou!»

Yann Perreau est aussi un danseur à l'énergie contagieuse. Ses musiciens imitent ses pas durant Le président danse autrement, et la foule se prête également au jeu les bras dans les airs. En entendant Faut pas se fier aux apparences, le public a pris encore plus de vigueur, mais ce n'était rien comparé à quand les notes du récent succès radiophonique J'aime les oiseaux ont retenti. Les cris de liesse n'ont pas attendu.

Avant de céder sa place à 2Frères, le chanteur a terminé plus calmement, comme il a commencé, avec T'embellis ma vie. «Roberval, vous embellissez la nôtre», a lancé Yann Perreau.

Bel accueil

Les cris ont repris avec plus de force pour accueillir le duo originaire de Chapais. «On est content d'être là, on va en profiter à fond. On a une relation privilégiée avec le public du Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est toujours un immense plaisir de venir vous voir!», ont confié Érik et Sonny Caouette après une introduction musicale de percussions. Les barils lumineux qui faisaient office de tambours produisaient un très bel effet.

Les frères et leurs musiciens ont ensuite enchaîné avec Le démon du midi, puis la populaire chanson 33 tours. La foule a montré qu'elle était bien capable de chanter elle aussi. On aurait d'ailleurs dit que les Caouette prononçaient les paroles plus doucement, pour laisser les spectateurs participer. Nul doute que ceux-ci ont passé ensuite une belle fin de soirée, même si la journaliste a dû quitter avant la fin, alors que les paroles des chansons de Paul Piché se faisaient entendre.

Samedi soir, ce sont les Cowboys fringants qui animeront la 63e Traversée internationale du lac Saint-Jean.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer