Le groupe Mordicus en plein « buzz »

Mordicus connaît une de ses plus belles périodes... (Courtoisie, Caroline Girard)

Agrandir

Mordicus connaît une de ses plus belles périodes depuis sa création il y a six ans.

Courtoisie, Caroline Girard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis le passage de Maxime Desrosiers à l'émission La Voix, le public connaît de plus en plus Mordicus. D'après le chanteur, un « buzz » entoure le groupe, qui connaît l'une de ses plus belles périodes depuis sa création, il y a six ans.

La saison des festivals bat son plein et les membres de Mordicus sont bien occupés depuis quelques semaines. « Ç'a commencé à la fin juin, avec un spectacle pour la fête nationale le 24 juin à Baie-Comeau et le Festi-Voix de Trois-Rivières, en fin de semaine dernière. L'été, c'est vraiment la saison forte. Et depuis mon passage à La Voix, même si on a à peu près le même nombre de contrats, on a de meilleures conditions. On est vraiment contents », mentionne Maxime Desrosiers.

Selon lui, les spectateurs qui vont les voir en spectacle connaissent de plus en plus les paroles de leurs chansons. Et, en plus d'attirer de plus grandes foules, la composition du public a également changé.

Pour Maxime Desrosiers, l'expérience devant la caméra s'est très bien passée, même si sa participation à l'émission n'a pas fait l'unanimité dans son groupe au début. « Il y a des choses pires pour un chanteur qu'aller chanter devant des millions de personnes ! », ajoute-t-il en riant.

La nouvelle base d'admirateurs du groupe se fait déjà entendre. Mordicus a en effet présenté un spectacle à l'école primaire La Carrière de Chicoutimi-Nord, à la demande des jeunes. « C'était malade, affirme-t-il.  C'est mon ancienne école, alors c'était un peu particulier ! Mais on s'est présenté à la demande des jeunes, qui ont fait une vente de garage pour pouvoir avoir un gros spectacle de fin d'année. C'était vraiment plaisant de jouer pour eux, parce qu'ils se laissent vraiment aller. Ils n'ont pas d'inhibition. »

D'après le chanteur, la musique de Mordicus est accessible pour les jeunes, sans pour autant être des chansons d'enfants. « Nos paroles ne sont pas vulgaires, et on s'adapte au public également. Et tout le monde aime le rock, alors les jeunes ont vraiment accroché ! », ajoute Maxime Desrosiers.

Une passion

Pour lui, présenter un spectacle aux jeunes permet également de passer le message que c'est important d'avoir une passion, et qu'on peut aller loin si on y met l'effort. S'il s'agissait d'une première expérience dans une école primaire, le chanteur n'est pas fermé à la possibilité de recommencer l'expérience dans d'autres écoles, lui qui enseigne justement l'anglais dans une école primaire.

Samedi après-midi, Mordicus sera en spectacle à la Zone portuaire, dans le cadre de la première édition du festival La Noce, qui regroupe de nombreux artistes régionaux.

« On est le premier groupe à jouer. C'est en après-midi, alors ça va être plus familial, et je pense qu'on est le bon groupe pour ça. On est capable d'aller rejoindre les jeunes. On a arrangé le spectacle pour que ce soit des chansons de nos deux albums, quelques reprises et des pièces que j'ai présentées à La Voix. On essaie de faire ça le plus francophone possible, alors on ne devrait pas jouer You Can't Always Get What You Want, même si on se la fait demander souvent », conclut Maxime Desrosiers.

Le groupe passera le reste de l'été à se concentrer sur ses spectacles, mais devrait retourner en studio à l'hiver. L'idée est de sortir un nouvel album ou un EP au printemps 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer