VIRAGE: changer, réfléchir et agir

Sainte-Rose-du-Nord. Marielle Couture, co-organisatrice de festival Virage. Photos... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Sainte-Rose-du-Nord. Marielle Couture, co-organisatrice de festival Virage. Photos Yohann Gasse.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Du 29 juin au 2 juillet, des gens de partout convergeront à Sainte-Rose-du-Nord afin de prendre part au festival VIRAGE, fabrique d'idées. Après deux années à en établir les bases, les organisateurs sont convaincus que la troisième édition marquera un tournant pour l'événement qui se veut l'occasion de se rassembler en pleine nature pour brasser des idées et se doter de plans d'action.

Cette année, les organisateurs proposent une programmation touffue, composée d'un mélange de conférences, tables rondes, débats, ateliers, démonstrations et prestations artistiques de toutes sortes.

Le festival engagé né d'un besoin d'agir pour vivre dans un monde plus vert, plus juste et plus solidaire gagne en notoriété. 

« Ça grossit. Nous avons reçu plein de propositions géniales de personnes intéressées à offrir des conférences. Nous avons ajouté un troisième espace de conférence », affirme Marielle Couture, responsable des communications du festival. « La première édition, c'était tout un défi de sortir les universitaires pour les amener dans un champ. Cette année, j'ai été surprise, parce que les gens qu'on a approchés avait entendu parler du festival », explique celle qui sent que l'événement est en train de s'implanter. 

Première année déficitaire

Après une première année déficitaire, puis une deuxième édition où quelque 400 personnes se sont rassemblées sur le site, les organisateurs souhaitent cette fois réunir quelque 500 festivaliers. « Cette année, la prévente de billets se déroule bien. On pense atteindre notre objectif », assure celle qui précise que les billets déjà vendus ont été principalement achetés par des gens de Montréal et de Saguenay.

Cette année, toute la programmation a été élaborée autour du thème de la transition socioécologique. « On s'affirme plus cette année par rapport à notre thème. C'est vaste, mais il y a une direction. L'objectif est d'apporter des réflexions qu'on pourrait juger plus arides dans un contexte festif. Le festival prend fin avec une plénière qui permet à chacun de repartir avec des actions possibles à poser sur les sujets qui l'intéressent. »

Marielle Couture est particulièrement fière de recevoir Jonathan Durand Folco. « Il est venu l'an passé. Il va notamment traiter du municipalisme et des communs, ces éléments qui nous appartiennent à tous, soit autant l'eau et l'air que les logiciels et les espaces sociaux. Ce sera vraiment intéressant. »

Électrification des transports

L'électrification des transports fera également l'objet d'une conférence réunissant Martine Ouellet, Daniel Breton et Thierry St-Cyr (Téo Taxi). « Ce sera vraiment intéressant puisque le projet est sur la table des gouvernements », affirme Marielle Couture qui souligne également la présence de Karel Mayrand, directeur pour le Québec et l'Atlantique de la Fondation David Suzuki.

Côté festivités, plusieurs spectacles ponctueront l'événement. Le jeudi, les festivaliers pourront notamment entendre du slam, de la poésie, de la chanson réaliste, des contes, de l'accordéon et du violon. Le lendemain, la poésie musicale sera à l'honneur. En plus du rappeur DRAMATIK, un hommage à Sol, un spectacle de cirque et un RAP'n'SLAM'n'JAM figurent au programme. Le samedi, le trio musical Jardin mécanique, alliant théâtre et arts visuels, l'humoriste Fred Dubé, ZeRadcliffe Fanfare et une performance de théâtre et de cirque sont prévus, tout comme une prestation de Colectivo et The Beatdown. Finalement, dimanche, les Dindons d'trécarré et VARAN, de Sainte-Rose-du-Nord, proposeront leurs pièces. 

Plusieurs ateliers sont aussi prévus pour les enfants. « C'est vraiment important. L'horaire est conçu pour que les familles puissent en profiter », conclut Marielle Couture. 

Pour réserver des places ou pour plus d'informations sur l'événement, visitez le festivalvirage.ca




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer