• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Le fruit d'une collaboration entre la France et le Québec 

Le fruit d'une collaboration entre la France et le Québec

Philippe Guillet, directeur du Muséum d'histoire naturelle de... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Philippe Guillet, directeur du Muséum d'histoire naturelle de Nantes, et Guylaine Simard, directrice générale du Musée du Fjord, ont collaboré afin de créer l'exposition Éternité : rêve humain et réalités de la science présentée dans les deux musées.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Les croyances changent au gré des siècles et des peuples, mais le rêve d'éternité, peu importe la forme qu'il peut prendre, n'est jamais bien loin. Une collaboration entre le Musée du Fjord et des organisations française a permis de donner vie à une toute nouvelle exposition qui risque d'interpeller bien des gens. Éternité : rêve humain et réalités de la science propose un voyage dans le temps, au coeur de grands questionnements humains.

La collaboration entre le Musée du Fjord, le Muséum d'histoire naturelle de Nantes et l'Espace des sciences de Rennes a permis de créer une nouvelle exposition temporaire, présentée jusqu'au 7 janvier 2018, qui traite d'espèces disparues, de l'adaptation d'autres espèces, de la relativité du temps et témoigne des avancées technologiques et scientifiques destinées à repousser toujours plus loin les limites de la vie et de la mort.

Éternité: rêve humain et réalités de la science... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Éternité: rêve humain et réalités de la science traite notamment de l'adaptation de différentes espèces animales et végétales au temps.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Ouvert en France

Le pendant français de l'exposition est ouvert au public depuis quelques semaines au Muséum d'histoire naturelle de Nantes. 

« Il faut être ouvert le plus possible et créer des partenariats. Sans cette collaboration entre les trois établissements, on n'aurait jamais pu faire ce qu'on a fait », affirme Philippe Guillet, directeur de l'établissement qui est de passage à Saguenay pour le lancement de l'exposition, mais aussi pour préparer le prochain projet avec le Musée du Fjord. 

Des conférenciers de Nantes seront d'ailleurs présents à Saguenay cet été. À l'inverse, deux conférenciers québécois se déplaceront en sol français. 

« Cette réciprocité France/Québec permet de traiter de sujets difficilement présentables autrement », assure Guylaine Simard, directrice générale du Musée du Fjord. « Dans ce cas, ça permet de faire connaître des réalités québécoises en France et des spécificités françaises ici dans le domaine médical. Ça permet de développer des sujets d'exposition plus inédits, notamment parce qu'on a plus de moyens. »

Plus d'une centaine de personnes, dont plusieurs scientifiques autant en France qu'au Québec, ont collaboré à l'élaboration de l'exposition. 

Le Centre de démonstration scientifique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ainsi que les cégeps de Chicoutimi et Édouard-Montpetit ont collaboré au projet, tout comme la clinique du Dr Sylvain Simard. 

L'exposition comporte un nombre important d'informations, mais aussi de nombreux artefacts et éléments interactifs. 

« Il a fallu trouver le fil conducteur et les plans ont changé en cours de route », confirme Philippe Guillet, visiblement heureux du résultat obtenu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer