Une chorégraphie en l'honneur de Dédé Fortin

Cette jolie photographie a été captée à Saint-Thomas-Didyme,... (Photo courtoisie, NathB)

Agrandir

Cette jolie photographie a été captée à Saint-Thomas-Didyme, la patrie de Dédé Fortin. Elle montre celui qui incarnera le chanteur dans le spectacle que présentera Ballet Synergie, mercredi et jeudi, le danseur et chorégraphe Jean-Daniel Bouchard.

Photo courtoisie, NathB

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Dédé Fortin revivra mercredi et jeudi, à l'occasion du spectacle Déséquilibre proposé par Ballet Synergie, une troupe semi-professionnelle fondée l'année dernière. Il se trouvera au coeur d'une chorégraphie de 45 minutes livrée dans la première moitié du programme, lequel sera présenté à compter de 19 h 30, à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière.

Ce numéro, baptisé tout simplement Dédé, a été créé par le directeur général de la troupe, Jean-Daniel Bouchard. C'est aussi lui qui incarnera le leader des Colocs, tandis que différents collègues éveilleront le souvenir d'un autre musicien disparu prématurément, l'harmoniciste Patrick Esposito Di Napoli. Quant à la musique, elle proviendra du catalogue de la formation, dont on entendra des succès tels Julie et Passe-moé la puck.

« Nous travaillons sur ce numéro depuis l'automne. L'objectif consiste à montrer ma vison de ce que représentait Dédé Fortin, celle d'un homme humble, sincère, qui était toujours prêt à aider les gens. Ça commence dans une atmosphère enjouée avant de devenir de plus en plus sombre, jusqu'au moment de son décès », a souligné Jean-Daniel Bouchard au cours d'une entrevue accordée au Quotidien.

Bien que Dédé s'adresse à toutes les générations, il affirme que cette chorégraphie, dans laquelle on retrouve des traces de hip-hop, a été conçue en fonction des adolescents. S'ils forment le public cible, c'est en raison du désir de la troupe de reprendre ce numéro dans les écoles secondaires de la région. Des approches seront effectuées bientôt à cette fin.

Deux invités

Au retour de la pause, deux chorégraphes invités à concevoir des danses pour Ballet Synergie, Cail Glover et Guillaume Michaud, seront en vedette. Le premier, qui fait partie de la compagnie Cas Public, dirigée par la Saguenéenne Hélène Blackburn, a élaboré une oeuvre aux accents contemporains intitulée Can You Take Us On ? De son côté, Guillaume Michaud, un ancien des Ballets jazz de Montréal, a emprunté à la mouvance hip-hop afin de créer HELIX.

« Inviter des personnes expérimentées à produire des oeuvres originales fait partie de notre mandat. Depuis la fondation de la troupe, il y a deux ans, nous cherchons à faire de la danse dans un contexte professionnel. Nous regroupons une vingtaine de danseurs dont l'âge se situe entre 16 et 38 ans », fait observer Jean-Daniel Bouchard.

Pour revenir au spectacle, notons que la Salle Pierrette-Gaudreault sera aménagée en fonction de la formule cabaret, ce qui libérera 150 places chaque soir. Des billets seront disponibles à la porte.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer