L'oeuvre de l'abbé Dufour se poursuit

Les 10 et 11 juin, la population pourra... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les 10 et 11 juin, la population pourra se procurer les toiles de l'abbé Martial Dufour dont le prix de vente a été fixé entre 5 $ et 75 $. Tous les montants recueillis seront remis à l'église St-Antoine, église où il a oeuvré les dix dernières années de sa vie.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

L'abbé Martial Dufour a laissé tout un héritage à la paroisse St-Antoine. Celui qui a marqué les résidants du secteur en oeuvrant auprès d'eux pendant une décennie a aussi laissé sa trace à coups de pinceau sur des centaines de tableaux. La succession de l'abbé, décédé en 1998, a fait don de 282 oeuvres à la paroisse qui a choisi de partager l'héritage avec le public au profit de l'église St-Antoine.

Près de 20 ans après sa mort, l'abbé Martial Dufour poursuit son oeuvre au sein de la paroisse St-Antoine. Ses tableaux seront vendus afin d'amasser des fonds pour l'église où il a oeuvré jusqu'à sa mort. 

L'abbé Martial Dufour était un passionné d'art. Dans ses temps libres, il peignait des tableaux aux formats et aux styles variés. Plus de 1040 toiles ont été répertoriées. 

« C'était un artiste discret et perfectionniste. Il disait qu'il avait peur de la critique », raconte Linda-Pierre Bélanger, artiste-peintre qui a côtoyé l'abbé. « Il a exposé quelques fois avec mes élèves. Il disait qu'il ne serait jamais assez bon peintre pour montrer toute la beauté de la création. »

En 1998, il a été happé mortellement alors qu'il marchait en bordure de route pour se rendre à un endroit qu'il aimait peindre. 

Depuis, sa famille conservait ses nombreux tableaux dont la plupart présentent des paysages de la région. En 2015, la succession a offert 282 tableaux à la paroisse afin qu'ils aient une deuxième vie. « La famille souhaitait que la paroisse puisse amasser des fonds », explique Linda-Pierre Bélanger.

Projet d'héritage 

La secrétaire de la paroisse a communiqué avec l'artiste-peintre. « J'ai commencé à ouvrir les boîtes et à regarder ce qu'elles contenaient. C'est là que le projet Un héritage partagé est né. J'ai pensé vendre les toiles à des prix qui permettent à tout le monde de s'en procurer une, pour partager l'héritage. »

La peintre s'est entourée d'une équipe de bénévoles. Ensemble, ils ont restauré les oeuvres, puis ont décidé de monter une exposition où les toiles seront mises en vente. Le prix de vente minimum de chaque pièce a été fixé entre 5 $ et 75 $. 

Un montant sera inscrit derrière chaque oeuvre. « Si quelqu'un offre le montant minimum requis, la toile lui sera vendue. Si le montant est excédentaire au montant préétabli, la personne aura droit à un reçu pour don de charité », explique Linda-Pierre Bélanger. 

Des textes poétiques ont aussi été créés par Mireille Langlois afin d'accompagner plusieurs des tableaux. L'enseignante à la retraite a amorcé l'écriture d'un premier texte après avoir été inspirée par une des toiles de l'abbé Martial. Elle a poursuivi l'exercice pour quelques toiles supplémentaires. Le succès de l'expérience l'a convaincu de faire de même pour une grande partie des oeuvres. 

« Je me suis levée un matin inspirée par Les enfants attendus, une oeuvre installée sur un mur du presbytère. J'ai appris ensuite que c'était la dernière oeuvre de l'abbé Martial Dufour. J'écrivais le poème pour moi-même. Puis les jours suivants, je me suis sentie envahie d'un souffle qui m'a amené à écrire des poèmes pour plusieurs autres toiles. » Au final, 232 toiles ont inspiré des poèmes qui ont été écrits en un mois seulement. 

Un livre réunissant l'ensemble des oeuvres et des poèmes est né de l'initiative. Les 200 copies disponibles sont en vente au coût de 90 $. Les profits seront remis à la paroisse. 

L'exposition où il sera possible de se procurer des oeuvres se tiendra le samedi 10 juin de 11 h à 18 h, ainsi que le dimanche 11 juin de 9 h à 17 h, à l'église St-Antoine du chemin de la Réserve à Chicoutimi. Elle se poursuivra le mardi 13 juin de 13 h à 20 h. Tous les profits seront remis à la paroisse.

Une messe sera également célébrée en mémoire de l'abbé Martial Dufour le samedi 10 juin, à 16 h.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer