Un cinquième album pour Maxime Landry

Maxime Landry... (Photo Le Progrès, Rocket Lavoie)

Agrandir

Maxime Landry

Photo Le Progrès, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Maxime Landry en a fait du chemin en huit ans. Depuis sa sortie de Star Académie, il cumule cinq albums, bientôt trois romans et une émission quotidienne à la radio diffusée sur l'ensemble du réseau Rouge FM. Il trace sa route dans le show-business québécois en transformant chaque projet en accomplissement.

Cette semaine, il est débarqué à Saguenay avec son dernier né, un album intitulé Nos histoires, grande source de fierté qu'il fera découvrir au public de la Salle Pierrette-Gaudreault du Mont-Jacob le 17 novembre prochain.  

« Un sentiment de fierté m'habite, d'accomplissement encore plus fort que pour les autres disques », convient-il d'emblée. « Cette fois, je l'ai produit moi-même en lançant ma propre maison de disque », explique-t-il.  

Son nouvel album, Maxime Landry l'assume de A à Z. Il a d'ailleurs écrit paroles et musique de chacune des 14 pièces qui le composent. 

Il s'est aussi entouré d'une équipe solide. Scott Price, celui-là même qui joue aux côtés de Céline Dion à Las Vegas, en signe la réalisation. C'est aussi lui qui joue du piano sur l'album, tout comme le guitariste Kaven Girouard, aussi musicien de Céline.  

« Je ne pensais pas que ce serait possible. Je regardais son horaire via le site de Céline. Scott a eu un congé de trois semaines et on s'est lancé. J'étais prêt et lui, il est à l'écoute des chansons. Comme on avait travaillé ensemble par le passé, on a une bonne chimie. » 

Histoires du public

Neuf des pièces qui se retrouvent sur l'album sont inspirées d'histoires partagées par le public. Maxime Landry le confirme, les gens ont tendance à lui confier leurs histoires. « C'est sûrement à cause que j'ai parlé du décès de mon père. Ça amène les gens à se confier à moi. J'ai une relation super privilégiée avec le public. » 

Quand il revient à l'hôtel le soir, il se met souvent à l'écriture. « L'auteur en moi se réveille. Il faut que ça sorte », affirme-t-il. 

Sur Cent fois la même histoire, pièce qui traite de l'Alzheimer, Maxime Landry a demandé à sa mère de chanter. « Ma mère m'a donné la plus belle chose, la passion. Elle a toujours chanté, c'est elle qui m'a appris à jouer de la guitare », raconte-t-il. « C'est un moyen de lui dire merci, mais aussi de me rappeler la voix de ma mère. Mon père est mort quand j'avais 16 ans. Je vais avoir 30 ans et je n'arrive plus à me souvenir de sa voix. Avec cet enregistrement, j'aurai toujours la voix de ma mère avec moi. »

En duo avec Lynda Lemay

Un duo avec Lynda Lemay, intitulé On chantera encore, le rend aussi particulièrement fier. « Ça parle des sacrifices à faire pour vivre du métier. Quand j'ai écrit la chanson, c'est Lynda que j'entendais. C'est mon coup de coeur sur l'album. Elle n'a pas beaucoup chanté les mots des autres, en fait, je crois même que c'est son premier duo », s'étonne-t-il encore.  

Maxime Landry peine d'ailleurs à croire tout ce qui lui arrive. 

« Tout se déroule au-delà que ce que j'aurais pu espérer. Il y a dix ans, je ne pensais jamais arriver à faire un disque un jour et que des gens l'achètent. »

Que peut-il espérer maintenant ? « Percer en Europe », affirme l'auteur-compositeur-interprète sans détour. Il confie même que son album a été réalisé en ce sens. « C'est des histoires, des arrangements prêts pour la France. L'Europe, c'est la prochaine étape. J'ai fait une dizaine de fois l'Olympia de Paris en première partie. Je connais super bien l'équipe de Lynda Lemay qui est en place. J'ai plein de contacts. On travaille là-dessus. » 

En attendant, une dizaine de spectacles de sa précédente tournée restent à faire. Le 4 juin, il animera le Téléthon Opération Enfant Soleil avec Annie Brocoli. Cet été, il terminera la correction de son troisième livre à paraître en octobre, tout en continuant d'animer à la radio cinq jours par semaine. Il prévoit aussi quelques allers-retours en sol français. La tournée de spectacles de l'album Nos histoires sera aussi amorcée l'automne prochain. 

« C'est "heavy", mais je n'aime pas voir un vide dans l'horaire même quand je le regarde trois mois à l'avance. »

Workaholic Maxime Landry ? « Je commence à le croire, même si ce n'est plus par peur que tout arrête. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer