D'Artagnan-02 de retour

Nicolas Pitre, directeur général du Centre Sagamie, Martin... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Nicolas Pitre, directeur général du Centre Sagamie, Martin Lavertu, directeur général des Ateliers TouTTout, Mireille Jean, députée de Chicoutimi et Patrick Moisan, directeur adjoint du Centre Bang, ont procédé au lancement du concours Entrepreneuriat artistique D'Artagnan-02.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Sophie Maltais

Stagiaire

Le Quotidien

Le concours D'Artagnan-02 est de retour pour une deuxième année. Cette fois-ci, le concours vise à mettre en valeur le côté entrepreneurial des artistes, notamment grâce à la collaboration de la députée de Chicoutimi, Mireille Jean.

L'an dernier, le projet-pilote du concours avait été lancé. Julien Boily, originaire de Saint-Gédéon, avait alors mis la main sur le grand prix. Pour Patrick Moisan, directeur adjoint du Centre Bang, il s'agit d'une « poursuite » du projet initial. Le projet, né l'année dernière, cherche à offrir un soutien complet à un artiste de la région pour que ses oeuvres puissent rayonner, ici comme ailleurs. Le récipiendaire sera épaulé par divers partenaires dans les étapes de recherche, de création, de production, de diffusion et de publication. Avec l'arrivée de Mireille Jean dans le projet, le concours prend une tournure davantage entrepreneuriale. Selon Mme Jean, « l'entrepreneuriat peut prendre plusieurs formes » et un concours comme celui-ci permettra à un artiste de s'épanouir à travers son art. 

Avec un soutien monétaire de 10 000 $, Mme Jean désire offrir aux artistes de la région une chance de percer avec leur art, mais aussi en tant qu'entrepreneur. « Je souhaite que les artistes de [la circonscription] Chicoutimi puissent vivre de leur art et qu'à travers ce concours ils y arrivent », continue-t-elle. 

Impact

Pour Patrick Moisan, ce concours est l'occasion pour un artiste de démontrer l'importance de la culture. « On veut démontrer, localement, quel impact a un artiste sur sa communauté », affirme-t-il. Il ajoute aussi que la culture joue un rôle important dans les retombées économiques de la région, d'où l'importance d'un tel concours, selon lui. 

Le prix du concours Entrepreneuriat artistique d'Artagnan-02 comprend plusieurs aspects. « Nous voulons soutenir l'artiste à toutes les étapes [de sa démarche artistique] pour lui donner un tremplin », explique Patrick Moisan. L'artiste gagnant aura droit entre autres à une résidence de recherche-création, une période de production de plusieurs mois, une exposition d'une durée de deux mois au Centre Bang, un dossier spécial dans la revue Zone Occupée, la réalisation d'une publication numérique et une invitation dans l'une des foires internationales. Les personnes intéressées à participer ont jusqu'au 30 juillet prochain pour déposer leurs projets.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer