• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Admirals: une expérience fructueuse depuis dix ans 

Admirals: une expérience fructueuse depuis dix ans

Le groupe Admirals est le porte-parole de la... (Photo courtoisie)

Agrandir

Le groupe Admirals est le porte-parole de la semaine Faites de la musique, qui se déroule du 19 au 26 février. Ses membres participeront à deux activités le 22 février, alors qu'ils rencontreront des étudiants de la Polyvalente Arvida.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Il y a dix ans naissait le groupe Admirals. Trois de ses membres fréquentaient le Séminaire Marie-Reine-du-Clergé, à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, quand l'envie leur a pris de s'investir dans la musique. Fans de Kiss, ils affichaient un penchant pour le classic rock partagé par la bassiste Émilie Fortin, qui a joint les rangs de la formation lors de son passage au Collège d'Alma.

Aujourd'hui encore, elle et ses camarades créent des chansons et donnent des spectacles, ce qui sera le cas en mars, par exemple, alors qu'ils feront escale au Trash Bar de Montréal. D'autres rendez-vous pourraient les ramener dans la région au cours de l'été, mais en attendant, quelques dizaines d'adolescents auront la chance de les rencontrer à la Polyvalente Arvida, grâce à deux activités tenues dans le cadre de la semaine Faites de la musique.

Elles auront lieu le 22 février, à 10 h 10 et 13 h 25. Chaque fois, des étudiants de secondaire IV seront témoins d'une prestation acoustique. Ils pourront également échanger avec les musiciens à propos de leur parcours artistique puisque l'objectif de la semaine, une initiative du groupe de compétence Musique rattaché à Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, consiste à montrer l'impact positif de la musique sur la communauté et sur les gens qui s'y adonnent.

« Nous profiterons de l'occasion pour décrire ce que nous apporte la musique et nous souhaitons que ce soit interactif », a souligné le chanteur Julien Poirier mercredi, lors d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien. Lui et ses collègues, un groupe qui comprend aussi le batteur Samuel Duchaine et le guitariste Jérôme Duchaine, n'auront pas besoin de chercher longtemps afin d'étayer leur argumentaire.

Trouver l'équilibre

Ce qui est clair, entre autres, c'est que les expériences vécues au sein des Admirals ont élargi les compétences de chaque membre. Définir le look de la formation, plancher sur le site internet, préparer les enregistrements, planifier les tournées et s'occuper des relations publiques ne constituent qu'une partie des tâches extramusicales qu'il a fallu assumer.

« La musique aide à développer l'estime de soi, ainsi qu'à apprivoiser le travail en équipe. Dans un tel contexte, on apprend à apprécier ce que les autres savent faire, raconte Julien Poirier. Dans mon cas, aussi, je remarque que le fait d'écrire des paroles de chansons m'a rendu plus à l'aise en français. Ça accentue également mon côté analytique, au même titre que la musique. »

Signe que les études ne pâtissent pas de la pratique régulière de la musique, les quatre membres d'Admirals ont fréquenté l'université. Deux ont décroché un diplôme, alors que les deux autres, dont le chanteur, inscrit en psychologie, poursuivent leur cheminement académique. Même ceux qui sont sur le marché du travail arrivent à concilier cette réalité avec leur pratique artistique.

L'une des règles d'or consiste à trouver un équilibre et justement, ça fait partie des leçons apprises par le quatuor. « Il y a deux facettes à ce que nous faisons : la vie rock and roll, les partys, ainsi que la dimension entrepreneuriale. Il faut que les deux occupent une place équivalente, autrement ça va mal », fait observer Julien Poirier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer