Le bonheur de revenir chez soi

Joëlle Saint-Pierre sera au Côté-Cour, le 17 février,... (Photo courtoisie, William Mazzoleni)

Agrandir

Joëlle Saint-Pierre sera au Côté-Cour, le 17 février, puis au Vieux Couvent de Saint-Prime le lendemain.

Photo courtoisie, William Mazzoleni

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Il y a un bout de temps déjà que Joëlle Saint-Pierre s'est produite dans sa région natale. L'auteure-compositrice-interprète aura l'occasion de se reprendre les 17 et 18 février prochains, alors qu'elle présentera les pièces issues de son album Et toi, tu fais quoi ? au Côté-Cour de Jonquière, puis au Vieux Couvent de Saint-Prime, en plateau double avec le groupe Chassepareil.

La dernière fois que Joëlle Saint-Pierre s'est produite sur une scène de la région remonte à 2015, au moment où elle a lancé son album. Installée à Montréal depuis une décennie, l'artiste originaire de Chicoutimi a moins souvent l'occasion de monter sur les planches dans sa région natale, d'autant plus que sa famille proche habite maintenant à l'extérieur. C'est donc avec bonheur, mais aussi un certain stress, qu'elle présentera ses pièces au Côté-Cour de Jonquière le 17 février, puis au Vieux Couvent de Saint-Prime le lendemain.

« Dans la région, c'est différent, c'est plus gênant de monter sur scène. C'est comme faire un spectacle devant la famille, devant les gens qui m'ont vu grandir. C'est plus intimidant que devant les inconnus », confie, au cours d'un entretien téléphonique, celle que le public de la région a notamment pu voir au sein de l'Orchestre Symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, au Camp Musical de Métabetchouan ainsi que dans les bars et restaurants.

Plaisir accru

Cette fois, le fait de présenter son spectacle en formule plateau double avec le groupe folk de la région Chassepareil ajoute à son plaisir de se produire dans la région.

« Je connais bien Chassepareil. J'ai rencontré le groupe au Festival de la chanson de Tadoussac il y a deux ou trois ans. J'ai fait la résidence d'écriture de Xavier Lacouture avec Alexandrine Rodrigue. Le reste du groupe est ensuite venu la rejoindre pour les spectacles », raconte-t-elle. « Les plateaux doubles c'est vraiment bien. C'est l'fun d'écouter un autre band et de partager la scène. »

Pour sa part, Joëlle Saint-Pierre sera accompagnée d'un batteur et d'un bassiste. « Moi, je vais me promener entre le vibraphone, le piano et la guitare. »

Elle présentera une quinzaine de pièces pour la plupart issues de Et toi, tu fais quoi ? , mais aussi quelques titres composés depuis la sortie de l'album.

« Le spectacle sera assez doux. Ça pleure et ça rit. J'aime que ce soit assez drôle, même s'il y a des chansons un peu ''dark'' », affirme-t-elle. « On dit souvent que le public entre dans mon univers, dans ma bulle. Pour moi, c'est difficile à décrire. Quand je suis sur scène, je pense à chanter mes chansons, à interpréter des mots, et à jouer avec les garçons. »

Après quelques spectacles au printemps, Joëlle Saint-Pierre songe à se remettre à la création, l'été prochain.

« Je pense faire une résidence de création avec deux auteurs. Ça serait l'fun. J'ai déjà quelques pièces de composées. J'aimerais sortir un nouvel album en 2018. On verra quand ce sera prêt, je ne pense pas qu'il y ait de stress. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer