Corno: forte et courageuse jusqu'à la fin

Marc-Olivier Corneau, le filleul de la peintre Corno,... (Photo courtoisie)

Agrandir

Marc-Olivier Corneau, le filleul de la peintre Corno, ne conserve que de bons souvenirs de sa marraine. Pour lui, elle était synonyme de force et de courage. Il allait souvent à ses vernissages, comme en fait foi cette photo prise devant une toile de l'artiste.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Corno était une grande artiste, mais pour ses proches, elle était avant tout une grande femme. Marc-Olivier Corneau, filleul de Joanne Corneau, ne conserve que de bons souvenirs de celle qu'il aimait appeler sa «belle marraine d'amour». Pour lui, Corno était synonyme de force et de courage.

Corno a toujours été présente pour son neveu et filleul Marc-Olivier. Aujourd'hui âgé de 31 ans, celui qui oeuvre dans le domaine des arts à titre d'auteur-compositeur-interprète sous le nom de Marco Corneau, assure que malgré la distance, sa marraine a toujours occupé une place importante dans sa vie.

«Elle n'a jamais oublié une de mes fêtes. J'ai plein de cartes qu'elle a peintes qu'elle m'a envoyées. On est une petite famille. Même si elle vivait à New York, on se parlait régulièrement. J'allais aussi à ses vernissages», raconte-t-il dans le cadre d'un entretien téléphonique.

Il la savait malade. Elle se battait contre un cancer depuis plus d'un an, mais souhaitait garder sa condition privée. «Je l'ai vue dernièrement à l'endroit où elle se faisait soigner. Elle avait récemment décidé d'aller au Mexique pour tenter d'autres traitements», affirme-t-il encore ébranlé par les derniers événements.

Marco Corneau est installé à Montréal depuis plus d'un an. C'est souvent là qu'il voyait sa marraine, en plus des réunions de famille auxquelles elle prenait part à Chicoutimi chaque année.

Il garde le souvenir d'une femme forte, courageuse. «Elle est partie du Saguenay pour s'installer à Montréal, puis a recommencé à zéro à New York. Ça prend du courage pour persévérer dans le milieu. C'est une femme qui voulait relever les défis.»

Le musicien affirme qu'elle a toujours été une source d'inspiration pour lui. «Faire une carrière dans le monde des arts n'est pas facile, mais elle l'a fait. Elle a ouvert des portes. Elle avait du talent, mais elle était aussi déterminée. Elle avait compris qu'on ne peut rien avoir sans travailler. Elle était un modèle. C'était aussi une personne joyeuse, une amoureuse de la vie. Jusqu'à la fin, elle été fidèle à elle-même, forte et courageuse.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer