Une vitrine nationale pour Québec Issime

Décembre de Québec Issime... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Décembre de Québec Issime

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Québec Issime aura droit à une vitrine nationale, le 7 décembre, alors que le spectacle musical Décembre fera partie des activités qui marqueront la cérémonie d'ouverture de la 32e édition des « Lumières de Noël au Canada » sur la colline du Parlement canadien, à Ottawa.

Cette cérémonie annuelle, qui marie la technologie numérique et la splendeur architecturale des édifices du Parlement, attire des milliers de visiteurs et pour une première fois, elle sera diffusée d'un océan à l'autre, en direct sur le compte Facebook de Patrimoine canadien.

Le premier ministre Justin Trudeau doit en principe donner le coup d'envoi de l'événement qui lance les festivités du temps des Fêtes. À cette occasion, des centaines de milliers de lumières seront allumées le long du boulevard de la Confédération, ainsi que sur les édifices législatifs des capitales de chaque province et territoire, créant ainsi un lien lumineux avec la capitale du Canada.

Pour les artisans de Décembre, ce sera une première participation à un événement d'envergure nationale. Le directeur artistique de la troupe, Pierre Doré, est ravi et fier de prendre part à cet événement prestigieux, même s'il représentera un défi logistique pour l'équipe qui offrira une prestation bilingue de 20 minutes sur la scène extérieure aménagée pour l'occasion. « C'est une belle invitation, on est à la fois honorés et très fiers de faire partie de l'événement. Ils attendent plusieurs milliers de personnes pour l'occasion, mais en plus, le parterre de dignitaires est assez impressionnant dans ce genre d'événement. Il y aura des allocutions des premiers ministres de chaque province. » Le groupe a reçu une invitation de Patrimoine Canada à la suggestion du superviseur artistique, Étienne Rondeau, qui avait assisté à une représentation de Décembre à Montréal.

Pierre Doré explique que la prestation dans les deux langues officielles ne pose pas de problèmes. « Le répertoire de Décembre comporte plusieurs chansons américaines et anglaises. En général, on les chante en version française, mais on avait déjà fait l'exercice, il y a quelques années, en présentant le spectacle de façon bilingue. On a ressorti ces versions, interprétées à la fois en anglais et en français. Ce sera vraiment fluide ! », assure Pierre Doré. « Je pense qu'ils sont très heureux parce qu'avec Décembre, ils auront quelque chose d'extrêmement dynamique, avec les performances vocales, la chorégraphie, le déploiement avec les costumes et la présence des enfants. »

Tout un défi logistique

Pour Pierre Doré et son équipe, la participation à cette cérémonie recèle un défi logistique. En effet, la troupe de Décembre amorcera sa série de représentations à la Place des arts le 9 décembre, soit deux jours après leur prestation à Ottawa. « Le 7 décembre, nous ferons notre prestation à Ottawa, soit la veille de notre générale à la Place des arts, souligne Pierre Doré. Le 8, on entre en répétition générale en vue de la première prévue le 9. Ce sera donc un beau défi logistique. »

La présentation sur une scène extérieure constitue aussi un challenge intéressant pour le directeur artistique et la troupe composée de 12 chanteurs (8 adultes et quatre enfants) et huit danseurs pour l'occasion. Pour des raisons évidentes, les musiciens et les décors de Décembre ne seront pas de la partie. « Tout ce qu'on a fait jusqu'à présent, c'est théorique et sur papier. Ça fait plusieurs mois qu'on travaille à tout mettre cela en place. C'est un défi de faire un spectacle extérieur en décembre. Cette année, on va avoir été gâtés avec les spectacles extérieurs avec les Grandes marches du Grand défi Pierre Lavoie et la parade du père Noël. On a eu droit à des météos assez rock'n roll. On a un bon entraînement ! On est bien rodés avec les couches de vêtements pour les spectacles extérieurs », rigole-t-il.

Le directeur artistique est aussi emballé par le site du spectacle. « Ce qui sera vraiment magistral, ce sera l'aménagement de la scène, dans les marches, en plein centre de la Colline parlementaire. Les artistes vont sortir de la Tour de la Paix pour se diriger vers la scène, ce qui aura vraiment un bel impact visuel. Et en plus, il y aura de la projection sur le Parlement, un peu comme le Moulin à images. »

« C'est rare que Décembre est appelé à sortir de la Place des arts parce que le spectacle repose beaucoup sur l'ampleur de ses décors et sa scénographie. Dans le cas du Parlement, ça va fonctionner. Ce sera magnifique avec les jeux de lumière et les projections », estime Pierre Doré, qui avoue que cela pourra peut-être ouvrir une porte intéressante pour son groupe.

Mentionnons enfin que la cérémonie d'illumination aura un cachet particulier puisqu'elle sera marquée par le compte à rebours menant à la grande année de célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne en 2017. À noter que la région de la capitale nationale sera illuminée du 7 décembre 2016 au 7 janvier 2017 et que le spectacle sera présenté en boucle chaque soir de 17 h 30 à 23 h, jusqu'au 25 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer