Un premier marché de Noël pour La Maestria

La présidente de La Maestria, Micheline Hamel, souhaite... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La présidente de La Maestria, Micheline Hamel, souhaite que les amateurs d'art se rendent au local de ce collectif formé de peintres et de sculpteurs, à compter du 30 novembre. Ils pourront alors visiter son marché de Noël.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Adeptes de la peinture et de la sculpture, les 11 artistes membres de La Maestria ne voulaient pas se contenter d'une exposition, cette année. C'est ce qu'ils avaient l'habitude de proposer dans les semaines précédant les Fêtes, mais l'idée leur est venue d'ajouter un marché de Noël. C'était déjà bien, mais voici que cette initiative fait oeuvre d'originalité en se déployant uniquement à l'heure du midi.

Pour voir de quoi il en retourne, il suffira de se présenter à l'Espace Maestria, situé au 18 rue Racine est à Chicoutimi, entre 11h30 et 13h30. Le marché sera ouvert du 30 novembre au 4 décembre, puis du 7 au 11 décembre. Non seulement l'entrée sera gratuite, mais à tous les jours, du café sera servi aux visiteurs. Ceux-ci auront la liberté d'apporter leur dîner, puisque des tables auront été dressées à leur intention.

«Il y aura toujours un minimum de deux artistes sur place afin d'accueillir les gens. L'exposition traditionnelle sera présentée dans le corridor qui donne sur l'entrée. Quant au marché, il sera aménagé au fond du local, alors que chaque membre disposera d'un kiosque pour montrer ses choses», décrit la présidente du collectif, l'aquarelliste Micheline Hamel.

Puisqu'on ne veut pas vendre de pièces trop dispendieuses à l'occasion du marché de Noël, le prix maximum a été établi à 200 $. S'il y a des tableaux, leur format sera donc modeste. En revanche, ce sera le contexte idéal pour se procurer des produits dérivés, parmi lesquels on retrouvera des lithographies, des reproductions sur une surface en aluminium, des jeux de cartes et des boîtes d'allumettes, pour ne mentionner que quelques exemples.

Même si toute la population est invitée, La Maestria a pris soin d'écrire à 550 personnes ou organisations oeuvrant dans les centres-villes de Chicoutimi et Chicoutimi-Nord. C'est une forme de bon voisinage, en même temps qu'un moyen de rejoindre les gens qui, jusqu'à présent, cohabitent avec le collectif sans trop s'en apercevoir.

«Plusieurs ne savent pas que nous existons. Or, nous souhaitons étendre le réseau des amateurs d'art et montrer à quel point on peut se sentir bien à l'Espace Maestria. Ce lieu n'est vraiment pas statique, ainsi que le constateront les personnes qui prendront une pause chez nous à l'heure du midi», énonce Micheline Hamel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer