Nostalgique... Michel Barrette?

Michel Barrette est monté à bord d'une Trans... (Photo Le Quotidin, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Michel Barrette est monté à bord d'une Trans Am 1970 conduite par Jean-François Breau dans les rues de Chicoutimi et Alma dans le cadre du tournage d'une émission spéciale d'une heure de l'émission Viens-tu faire un tour? dont l'humoriste est l'invité.

Photo Le Quotidin, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

«Nostalgique? Je ne connais personne de plus nostalgique que moi!» Depuis qu'il anime Viens-tu faire un tour?, Michel Barrette se dit «nostalgique par procuration». Cette semaine, c'est à son tour de replonger dans ses souvenirs alors qu'il est l'invité de Jean-François Breau qui prend le rôle de l'animateur pour une émission spéciale d'une heure.

L'équipe de Viens-tu faire un tour?, composée d'une douzaine de personnes, est débarquée dans la région pour trois journées de tournage. Lundi, l'équipe s'est installée à Chicoutimi où Michel Barrette a vécu son enfance. Mardi, les caméras se sont déplacées du côté d'Alma, ville qui évoque de nombreux souvenirs pour Michel Barrette.

Mardi matin, l'humoriste avait à peine mis les pieds dans le Café du clocher qu'il racontait déjà des anecdotes liées à l'époque où l'endroit abritait le Bar le 25.

C'est là que se trouvait la première scène de Michel Barrette, celle où il a présenté ses premiers monologues. C'est aussi à cet endroit qu'il a vécu de bons moments entre amis. «À l'âge de 20-25 ans, j'étais ici tous les soirs», affirme-t-il, se remémorant quelques-unes des soirées thématiques qui y étaient organisées.

Michel Barrette était un habitué de la place à un point tel qu'un banc lui était réservé près du bar. «Quand j'arrivais, si quelqu'un était assis dessus, il se levait. Quand je suis devenu connu, mon nom a été inscrit sur le banc», raconte-t-il. «C'est un bar qui a marqué toute une génération», a-t-il assuré en regardant des dizaines de photos prises à l'époque. L'équipe s'est ensuite dirigée vers l'église Saint-Joseph située juste en face pour la fin du tournage.

Michel Barrette a apprécié s'installer sur le siège du passager de la Trans Am 1970 pour se confier à Jean-François Breau, même si l'exercice a été plus prenant qu'il ne l'aurait imaginé. «Je ne savais pas que j'allais être touché à ce point là. Ça m'intimide aussi beaucoup. Je suis chez nous, explique-t-il. Je ne peux pas comprendre que des gens déchirent les pages du livre de leur histoire au fur et à mesure, qu'ils oublient le passé. Pour moi, c'est aussi important de se souvenir que de savoir ce qui va arriver.»

Le tournage de Viens-tu faire un tour? se poursuit aujourd'hui avec Michel Côté. L'épisode mettant en vedette le comédien d'Alma sera diffusé le 28 novembre. Celui sur Michel Barrette sera présenté au public le 26 décembre.

Une belle complicité s'est installée entre Michel Barrette... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

Une belle complicité s'est installée entre Michel Barrette et Jean-François Breau.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Breau, un fan depuis longtemps

Jean-François Breau et Michel Barrette se sont rencontrés une première fois il y a une trentaine d'années. Le chanteur n'était qu'un enfant, mais il se souvient encore de cette rencontre qui s'était soldée par une balade en voiture ancienne. Des années plus tard, un véritable lien unit les deux hommes. C'est pourquoi c'est à Jean-François Breau qu'a été confié le mandat de demander à Michel Barrette «Viens-tu faire un tour?»

Jean-François Breau était un jeune enfant lorsque Michel Barrette a donné un spectacle au Nouveau-Brunswick. Son père faisait partie de l'organisation de l'événement. En rencontrant l'humoriste, il avait alors souligné que sa mère (la grand-mère de Jean-François Breau) étant une fan, mais qu'elle ne pouvait se déplacer. Michel Barrette avait proposé d'aller à sa rencontre.

Ainsi, quelques minutes plus tard, une vingtaine de personnes étaient réunies dans le salon familial. Jean-François Breau s'en souvient encore. Surtout que son père avait parlé de sa passion des vieilles voitures à l'humoriste, qui avait insisté pour aller faire un tour à bord de sa pièce de collection. «Le "ti-cul" de six ans assis derrière, c'était moi», raconte Jean-François Breau.

Il y a deux ans, il a été l'invité de Michel Barrette à Viens-tu faire un tour? «Ç'a cliqué entre nous. Une belle complicité s'est installée.»

Le nom du chanteur s'est imposé lorsqu'il a été question de tourner une émission spéciale sur Michel Barrette. Une invitation qu'il a acceptée avec plaisir.

«Je n'ai pas besoin de travailler fort. Je lui pose une question et il se raconte. Mon job, c'est de l'écouter et de le ramener de temps en temps pour les besoins du tournage. Quand il raconte ses histoires, je vois les yeux d'un p'tit gars de 17 ans.»

Depuis son arrivée dans la région, Jean-François Breau ne séjourne pas à l'hôtel comme le reste de l'équipe. «Michel s'est loué un chalet sur le bord du lac et il m'a invité à m'y installer. On a beaucoup de fun. On a de belles grandes conversations sur la vie. C'est un gars qui parle beaucoup, mais qui écoute beaucoup aussi. C'est simple avec Michel. C'est quelqu'un d'authentique. Je l'écouterais parler pendant des semaines.»

Jean-François Breau est heureux de sillonner la région avec l'humoriste dans le cadre du tournage.

«C'est fantastique que ces gens me fassent confiance. J'aime diversifier ce que je fais», affirme celui qui, en plus de chanter, a pu explorer l'animation à la télévision et à la radio dernièrement.

Celui qui n'a jamais joué, à part dans les comédies musicales, aimerait que son chemin croise à nouveau celui de Michel Barrette. «J'ai le fantasme de jouer un jour au cinéma avec lui. J'aimerais ça. Je me sentirais bien c'est certain.» Anne-Marie Gravel

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer