• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Soutenu par la Ville, le Quatuor Alcan devient le Quatuor Saguenay 

Soutenu par la Ville, le Quatuor Alcan devient le Quatuor Saguenay

Saguenay a accordé un appui substantiel à l'Orchestre... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Saguenay a accordé un appui substantiel à l'Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce qui assure la pérennité du Quatuor Alcan, qui prendra le nom de son nouveau commanditaire. On parlera désormais du Quatuor Saguenay.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

L'Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean a reçu un appui d'une ampleur inattendue, alors que Saguenay, par la voix du maire Jean Tremblay, a pris sur ses épaules près de la moitié des coûts de fonctionnement du Quatuor Alcan. En ajoutant le financement dont jouissait déjà l'orchestre, lequel sera reconduit, c'est une contribution jouant autour de 125 000$ que versera l'administration municipale.

«Ça faisait longtemps qu'on demandait un plus grand soutien et tout s'est placé au bon moment, a souligné la directrice générale de l'orchestre, Christine Boily, au cours d'une entrevue accordée au Quotidien. Le montant constitue une surprise parce que nous ne nous attendions pas à ce qu'il soit aussi élevé. Il représente 75% de l'aide offerte par Rio Tinto, qui a mis fin à son partenariat après nous avoir épaulés pendant 27 ans.»

Dans un communiqué émis par le cabinet du maire, vendredi, on a précisé que la décision de la ville a été confirmée récemment, pendant la confection du rapport sur l'état des finances. On a aussi annoncé que le quatuor formé de Nathalie Camus, David Ellis, Laura Andriani et Luc Beauchemin changerait de nom. Il faudra désormais parler du Quatuor Saguenay.

La seule chose qui n'est pas précisée, pour l'heure, tient à la durée de l'entente conclue entre la ville et l'orchestre. Dans le communiqué, il est question de la prochaine année, mais ce ne serait pas la fin de l'histoire. «Le protocole d'entente n'est pas complété. Il est clair, toutefois, qu'on ne modifie pas le nom d'une formation pour un an», fait observer Christine Boily.

Malgré l'aide supplémentaire accordée par Saguenay, l'orchestre maintiendra les activités de financement figurant à son agenda. La plus importante sera la levée de fonds amorcée en janvier 2017, laquelle s'adressera plus spécifiquement aux gros donateurs. L'objectif consiste à stabiliser la situation à longue échéance.

«L'appui de la ville nous donne un "boost" en vue de la campagne. Les investisseurs seront rassurés. En plus, nous avons l'assurance de boucler le budget de cette année sans faire un déficit important. Or, c'est une condition essentielle pour être éligible aux programmes gouvernementaux, ceux qui bonifient les sommes que nous récoltons», rapporte Christine Boily.

C'est en janvier, aussi, que le quatuor donnera ses prochains concerts dans la région, les premiers où il assumera son nouveau nom. En fait, il sera engagé dans une série de trois rendez-vous mettant à contribution le pianiste Charles-Richard Hamelin. Elle débutera le 20 janvier, au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi, et se poursuivra à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini (21 janvier) et à la Salle Michel-Côté d'Alma (22 janvier).

Dans l'immédiat, la formation est engagée dans une tournée qui comprend trois sorties en Colombie-Britannique, ainsi qu'une résidence et un concert dans l'Idaho. «Les membres ont appris la nouvelle jeudi et j'ai entendu un gros ouf. Je les ai aussi autorisés à s'appeler Alcan jusqu'à leur retour dans la région», lance Christine Boily d'un ton amusé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer