Les nouveaux habits du Prix Damase-Potvin

Marie-Christine Bernard assume la présidence d'honneur du Prix... (Archives Le Quotidien, René Bouchard)

Agrandir

Marie-Christine Bernard assume la présidence d'honneur du Prix littéraire Damase-Potvin, dont la 22e édition est organisée par l'Association professionnelle des écrivains de la Sagamie.

Archives Le Quotidien, René Bouchard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

L'Association professionnelle des écrivains de la Sagamie assure désormais la coordination du Prix littéraire Damase-Potvin, dont la 22e édition a été lancée il y a quelques jours.

Elle a annoncé que la romancière Marie-Christine Bernard en assumerait la présidence d'honneur et confirmé que le calendrier a été modifié, ce qui donnera plus de temps aux candidats pour soumettre un texte à l'attention du jury.

«Nous venons soutenir le conseil d'administration, qui tenait cet événement à bout de bras depuis quelques années. La ville de Saguenay a aussi apporté sa contribution en versant une subvention de 5000$», a raconté Céline Dion, responsable de la bonne marche du concours, à l'occasion d'une entrevue accordée au Quotidien.

L'autre changement qui retient l'attention se rapporte au calendrier. Au lieu d'attendre en février pour inviter les auteurs à se manifester, on les sollicite dès l'automne. Ils ont jusqu'au 10 février pour produire une nouvelle de deux ou trois pages évoquant le thème retenu cette année: le hasard. Rappelons que les candidats peuvent s'inscrire dans les catégories Professionnelle, Adulte (21-35 ans) ou Jeunesse (15 à 20 ans).

Un autre avantage découlant du changement de dates touche le gala où les prix seront décernés. Plutôt que de le tenir à la fin de juin, on rassemblera les lauréats dans la troisième semaine d'avril, un moment où il sera possible de mobiliser les étudiants en lettres de l'UQAC, ainsi que des cégeps de la région. On se collera également à la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, célébrée le 23 avril.

«Comme il y aura différentes activités au même moment, ça créera un momentum intéressant. On juge plus avantageux de procéder à de tels regroupements parce que ça maximise l'impact», analyse Céline Dion.

Dans l'immédiat, cependant, sa priorité consiste à augmenter la participation qui, au sein de certains groupes, se révèle anémique.

Dans la catégorie Jeunesse, cinq textes seulement ont été proposés en 2016, alors que trois prix étaient attribués.

«Les jeunes sont durs à stimuler, mais je mise sur Marie-Christine Bernard, qui enseigne au Collège d'Alma, pour susciter un plus grand intérêt. Je serai contente si on se rend à dix», mentionne Céline Dion.

Quant à la catégorie Professionnelle, instituée il y a deux ans, elle propose un prix unique d'une valeur de 1000$, fruit d'un partenariat entre le Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Conseil des arts de Saguenay. Dans la catégorie Adulte, enfin, on maintiendra le statu quo, alors que trois lauréats seront déterminés par le jury.

Pour tenter sa chance, il suffit de visiter le site du Prix Damase-Potvin, à l'adresse www.damase-potvin.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer