Le Prisme culturel envoie 34 danseurs à Toronto

Voici une partie de la délégation du Prisme... (Photo courtoisie)

Agrandir

Voici une partie de la délégation du Prisme culturel qui dansera à Toronto, les 14 et 15 octobre. Elle provient d'Alma et aura la chance de participer au concours national Scholarship BATD.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Le Prisme culturel enverra une délégation formée de 34 élèves, les 14 et 15 octobre, afin de participer au concours national Scholarship BATD, un événement tenu à Toronto. Constitué de danseurs dont l'âge se situe entre 11 et 17 ans, ce groupe sera le plus imposant parmi ceux provenant du Québec et de l'Ontario.

Pour avoir accès à ce rendez-vous prestigieux, ces jeunes du Lac-Saint-Jean et du Saguenay ont été évalués en mars, moment où une représentante de la British Association Teachers of Dancing a visité les plateaux d'enseignement opérés par le Prisme culturel. Les résultats ont été communiqués en août, ce qui a donné le temps de préparer l'étape ultime.

«À Toronto, les participants seront rassemblés dans des groupes de 40 à 50 jeunes. Pendant une heure ou un peu plus, ils effectueront des exercices, des enchaînements, ce qui sera différent d'un concours. On les jugera à partir de leur technique, mais aussi de leur personnalité et leur détermination», a précisé Annie-Pier Fortin, responsable des communications au Prisme culturel, au cours d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

La délégation quittera la région jeudi, en autobus, afin d'amorcer l'épreuve dans des conditions optimales, le lendemain. On y trouve un nombre de participants équivalent à celui qui a fait le Scholarship BATD en 2015. Parmi les vétérans de cette édition qui seront de retour, on remarque la Saguenéenne Jade Henrichon. L'an passé, elle a décroché un deuxième prix en ballet senior.

Des prix en argent seront attribués, de même que des trophées, à Toronto. Le plus important, toutefois, réside ailleurs, dans la reconnaissance exprimée par les juges. «Comme il s'agit d'une compétition d'un haut niveau, ça représente une belle expérience. En plus, ça plonge les jeunes dans un milieu anglophone», fait valoir Annie-Pier Fortin.

Le Prisme culturel sera représenté dans quatre catégories, soit en ballet et en jazz, chez les juniors et les séniors. La seule forme de danse où personne ne sera inscrit est la claquette, dont la popularité serait grande en Ontario.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer