Bobby Bazini réchauffe Alma

Bobby Bazini était la tête d'affiche du festival... (Archives Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Bobby Bazini était la tête d'affiche du festival Sacré Blues.

Archives Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré la soirée automnale de samedi, environ 1500 personnes se sont rassemblées à la Place Cogeco pour assister au spectacle de l'auteur-compositeur-interprète Bobby Bazini.

L'artiste québécois était la tête d'affiche du festival Sacré Blues d'Alma. L'une des organisatrices du festival, Mélanie Renaud, espérait donc voir près de 3000 personnes réunies sur la place. Toutefois, le temps froid a eu raison de bien des gens. Malgré tout, ceux qui ont bravé la température ont participé de bon coeur au spectacle.

Il faut dire qu'ils étaient bien habillés. Tuques, foulards, mitaines, manteaux d'automne et bas de laine étaient nécessaires. Même qu'en présentant le spectacle, les organisatrices ont lancé des couvertures au public pour que celui-ci puisse se réchauffer.

L'énergie des spectateurs leur a également permis de se tenir au chaud. Sur presque toutes les chansons de Bobby Bazini, les gens dansaient, hochaient la tête ou tapaient des mains et des pieds. Par ailleurs, les personnes, qui étaient très enthousiastes, se sont mises à scander le prénom de l'artiste à quelques reprises pendant la soirée, ce qui a fait sourire ce dernier.

L'artiste québécois a profité de son passage à Alma pour chanter ses pièces les plus populaires de ses deux premiers albums. Oh Katy, Cold Cold Heart, Where I Belong et Down on my Knees ont d'ailleurs fait le bonheur du public, qui a applaudi à tout rompre dès les premières notes.

Les spectateurs ont apprécié tant les chansons plus énergiques que celles plus douces. Ils tapaient dans leurs mains lorsque le chanteur le demandait et applaudissaient à tout rompre après chaque pièce. Plusieurs admirateurs chantaient également les paroles en même temps que l'artiste. Et pendant les chansons, il n'était pas rare d'entendre plusieurs filles crier pour encourager Bobby Bazini.

L'auteur-compositeur-interprète a peu parlé durant la soirée. Il a préféré enchaîner une pièce à la suite de l'autre et en jouer le plus possible. Toutefois, il a quand même pris le temps de remercier le public. «On ne vient pas souvent ici, ça fait plaisir de vous voir! On va essayer de se réchauffer un peu, d'accord?», a-t-il lancé aux personnes rassemblées devant lui, après avoir joué quelques chansons.

En plus de ses classiques, Bobby Bazini a présenté quelques-unes de ses nouvelles compositions, qui seront sur son prochain album, Summer's Gone. «Je suis vraiment content de vous les présenter! Et le nom de l'album marche bien avec la température qu'on a ce soir!» a plaisanté l'artiste.

«Quand je suis arrivé à Londres, j'ai finalement réussi à trouver le son, la ligne directrice de l'album. Quand j'ai commencé à écrire la chanson qui suit, j'ai eu envie d'en écrire d'autres comme ça», a expliqué Bobby Bazini. La pièce en question, The Only One, a fait le bonheur des spectateurs, qui ont semblé l'apprécier énormément.

De son troisième disque, qui sera en vente à partir de novembre, l'artiste a également présenté Bubblegum (I Can't Fight This Feeling) et Never Let Go, qu'il a chantée en version acoustique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer