Un cadeau pour Émile

Émile Schneider campe le personnage de Pierre.... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Émile Schneider campe le personnage de Pierre.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Travailler avec André Forcier figurait sur sa liste de souhaits d'Émile Schneider. Camper Pierre Sauvageau, rôle principal d'Embrasse-moi comme tu m'aimes, a pris la forme d'un véritable cadeau et d'une école à la fois pour le jeune acteur.

«Dans la vie, on aimerait travailler avec certaines personnes. Cette fois, c'était le cas. Il n'y a pas d'autre cinéaste comme ça au Québec. Ce rôle, c'est un sacré cadeau», confirme d'emblée l'acteur qui a terminé sa formation en interprétation théâtrale au Cégep de St-Hyacinthe en 2011.

Le jeune homme cumule déjà plusieurs projets, surtout au petit écran, mais le nouveau film d'André Forcier lui a apporté beaucoup plus qu'un rôle.

Émile Schneider a su qu'il se joignait au projet assez tôt dans le processus. Un an et demi s'est écoulé entre le moment où il a obtenu le rôle et le début du tournage. «Ç'a été un an de réflexion, de répétitions, de discussions. Pouvoir accompagner l'équipe dans le processus, ça aussi c'est merveilleux. La démarche était super importante. Ç'a été une sacrée bonne école. Avant même le début du tournage, on a eu la chance de passer de bons moments ensemble. J'ai même reçu des appels nocturnes d'angoisse. On a partagé une partie du processus», raconte-t-il.

L'acteur interprète Pierre Sauvageau, un jeune homme qui souhaite s'enrôler pour combattre les nazis, mais qui doit demeurer à la maison familiale afin de s'occuper de sa soeur jumelle infirme, complètement jalouse et amoureuse de lui. «Pierre est un jeune homme qui veut défendre un idéal de liberté. Il veut combattre les nazis, mais il aime profondément sa mère et sa soeur. Il est tiraillé», décrit-il.

Émile Schneider a participé aux auditions de plusieurs de ses collègues de plateau. Il était là lorsque l'interprète de la soeur jumelle de son personnage (Juliette Gosselin) a été trouvée. «Il y a beaucoup d'acteurs et d'actrices merveilleux qui sont venus pour les rôles», raconte-t-il.

Sur le plateau de tournage, il s'est retrouvé avec plusieurs acteurs renommés, notamment Céline Bonnier qui campe sa mère. «Travailler avec quelqu'un comme elle, ça te pousse, ça t'amène à te dépasser, à trouver une rigueur de travail», assure-t-il, soulignant également le plaisir d'avoir pu compter sur Louise Laparé comme coach.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer