Le Choeur Amadeus recrute pour ses 75 ans

Le Choeur Amadeus invite les amateurs de chant... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Le Choeur Amadeus invite les amateurs de chant choral à joindre ses rangs d'ici à la fin du mois, histoire de préparer les concerts qui seront donnés cette saison. Elle marque les 75 ans de cette formation.

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Félix Leclerc aimait rappeler que même les vieux arbres donnent de jeunes pommes, une formule qui colle bien à la réalité du Choeur Amadeus. Il célébrera ses 75 ans tout au long de la saison 2016-2017 et souhaite accueillir plein de recrues qui auront le goût de vivre cette expérience.

Chaque concert peut être assimilé à une nouvelle aventure et justement, le moment est venu d'amorcer la préparation du prochain, celui des Fêtes. Des représentations seront données en décembre, à Roberval, ainsi qu'à la polyvalente Jonquière, où on en profitera pour inaugurer l'auditorium rénové.

«Nos effectifs sont stables. Ils jouent autour de 67 membres, mais on pourrait en intégrer bien d'autres. Je rappelle qu'il s'agit d'un choeur régional, puisqu'il comprend des gens du Bas-Saguenay et du Lac-Saint-Jean, pas juste de Saguenay», a signalé le responsable des communications, Jacques Tremblay, lors d'une entrevue accordée au Quotidien.

Tout que ça prend pour joindre les rangs du Choeur Amadeus, c'est de l'expérience acquise au sein d'une chorale ou des connaissances en musique. Les frais d'inscription s'élèvent à 100$ par année, ce qui aide à défrayer le coût des opérations.

Il est possible de donner son nom en joignant le président Denis Larouche aux numéros 418-812-8865 ou 418-548-5205. Un autre moyen consiste à se présenter aux répétitions tenues le lundi, au Conservatoire de musique de Saguenay. La première aura lieu aujourd'hui, à 18h30.

«Certains vivent ça comme une expérience de couple et d'autres en font un projet de retraite, ce qui est mon cas. Je trouve que c'est une belle façon de s'oxygéner l'esprit. Quand on chante des airs classiques, on doit apprendre à respirer. On n'a pas le temps de penser à autre chose. C'est un beau moment d'arrêt», décrit Jacques Tremblay.

Il mentionne également le leadership de Pierre Lamontagne, le troisième chef de choeur dans l'histoire de la formation. «C'est un rassembleur, un homme dévoué. Il se donne tellement pour que tout fonctionne bien», fait valoir le responsable des communications. Pour revenir à la programmation, elle comprend des événements spéciaux, notamment une réunion des anciens, en plus du concert du printemps. Ceux qui veulent s'y associer sont encouragés à se manifester rapidement afin de faciliter leur intégration. «L'idéal serait de participer à une répétition avant la fin du mois», fait observer Jacques Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer