9 le film: un mélange réussi

9 Le film est sorti en salles le... (Photo courtoisie)

Agrandir

9 Le film est sorti en salles le 9 septembre.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Proposer neuf courtes histoires confiées à autant de réalisateurs accompagnés d'équipes distinctes. 
Réunir le tout dans un seul et même film portant sur un unique sujet, bien qu'il offre un éventail de possibilités, était un défi audacieux. Avec des acteurs chouchous, des réalisateurs reconnus et des situations cocasses, Stéphane E. Roy disposait de plusieurs ingrédients pour créer un tout original et divertissant. C'est justement ce qu'il livre au public.

Communiquer. Transmettre un message. Un concept si simple et compliqué à la fois. Tous ont en tête des exemples de moment où l'incommunicabilité s'est pointée le bout du nez. Ce sont des situations du genre que propose 9 Le film à travers une série de neuf tranches de vie qui s'entrecroisent.

Marc Gauthier, interprété par Stéphane E. Roy, est une sorte de «gourou» de la communication, mais aussi un cordonnier mal chaussé. Avec sa conférence intitulée «Communic-Action», il tente d'inculquer quelques notions de communication à son public. La salle est remplie de personnes qui, comme tout le monde, ont vécu des situations où la communication a connu quelques ratés.

C'est dans la tête de chacun de ces personnages que 9 Le film plonge les spectateurs. Le public devient témoin des situations qui ont poussé les protagonistes à assister à la fameuse conférence.

La portion conférence est d'ailleurs la partie qui a été ajoutée afin de créer un tout avec les neuf histoires initialement jouées au théâtre dans 9 variations sur le vide. Marc Gauthier devient le lien entre les personnages.

Pour transposer ses histoires à l'écran, Stéphane E. Roy, qui a réalisé Abus, a pu compter sur la participation de réalisateurs reconnus pour leur travail, mais aussi pour leurs signatures différentes. Érik Canuel (Halte routière), Jean-Philippe Duval (Hystérie), Micheline Lanctôt (Je me souviens), Luc Picard (Subitement), Ricardo Trogi (Fuite), Éric Tessier (Eccéité) et Claude Brie (Banqueroute) ont embarqué dans le projet. Même Marc Labrèche s'est lancé dans l'aventure en proposant Le lecteur, un film qui colle parfaitement à son univers.

Les personnages proposés sont éclectiques et pour la plupart fort intéressants. Toute une brochette d'acteurs a d'ailleurs accepté de se coller au projet. Christian Bégin, Anne-Marie Cadieux, Hélène Bourgeois-Leclerc, Pierre-François Legendre, François Papineau, Anne-Élisabeth Bossé, Sylvain Marcel, Diane Lavallée, Marc Labrèche, Alexis Martin, Sophie Cadieux et plusieurs autres se sont prêtés au jeu. Au total, 21 personnages principaux sont portés à l'écran.

D'ailleurs, 9 Le film c'est aussi l'occasion de voir tous ces gens réunis et une opportunité de découvrir le travail de neuf réalisateurs.

Des quiproquos, des conflits, les problèmes et défis de la communication... Le film propose une série de situations qui exaspèrent dans la vie, mais font sourire à l'écran. Il pose un regard satirique sur les relations humaines, sur une société où même si tous les outils sont disponibles pour communiquer avec des gens de partout dans le monde en tout temps, l'échange entre deux personnes prend encore souvent l'allure de défi.

La comédie satirique fait sourire, rire parfois et même réfléchir à l'occasion. Parce que, avouons-le, nous nous reconnaissons tous dans ces situations. Un peu du moins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer