Gazoline veut brûler les planches

Gazoline débarque en région avec la ferme intention... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Gazoline débarque en région avec la ferme intention de brûler les planches. Le groupe se produira au Sous-bois de Chicoutimi le 16 septembre, puis au Café du clocher d'Alma le lendemain.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Gazoline débarque en région avec la ferme intention de brûler les planches. Le groupe se produira au Sous-bois de Chicoutimi le 16 septembre, puis au Café du clocher d'Alma le lendemain. Armée de son nouvel opus intitulé Brûlensemble, la formation espère transformer les salles en immenses planchers de danse.

En 2014, Gazoline a lancé un premier album éponyme. La pièce Ces gens qui dansent qui y figure a connu beaucoup de succès. Elle a notamment été reprise à l'émission La Voix et entendue à Tout le monde en parle. Deux ans plus tard, les membres du groupe sont fins prêts à présenter leurs nouvelles pièces.

«Qu'on l'avoue ou non, il y a une grosse pression sur un second album. On veut toujours aller plus loin», admet Jean-Cimon Tellier-Dubé.

Le processus de création a nécessité un temps d'arrêt en terme de spectacles. Pour le premier album, Xavier Dufour-Thériault avait pu regrouper des pièces composées plusieurs années avant. Cette fois, le matériel a été créé en quelques mois.

«J'aime prendre mon temps pour écrire et composer», affirme-t-il, soulignant que sa façon d'écrire a changé au fil du temps. «Sur le premier album, je voulais de belles paroles. Les critiques ont dit qu'elles étaient juvéniles. Cette fois, j'ai choisi des phrases que je trouvais belles, qui devraient interpeller le monde, des slogans», explique celui qui compose seul. «C'est difficile de faire quelque chose de sensible et d'émotif quand on doit mixer deux personnalités», estime-t-il.

Brûlensemble regroupe 11 titres. Trois chansons ont déjà été lancées.

«Déjà, la chanson Parfaite joue pas mal dans les radios. On trouverait décevant de ne pas refaire un ''hit'', une vraie bonne ''toune'' pop. On espère que Parfaite va être notre nouvelle Ces gens qui dansent», affirme Xavier Dufour-Thériault.

La réalisation d'un vidéoclip est aussi déjà prévue pour L'amour véritable est aux rebels, autre pièce du nouvel opus. «Ça faisait cinq ans qu'on demandait une subvention pour un vidéoclip, on n'en avait jamais eu. À force de ténacité, ç'a fonctionné. On a hâte de montrer le vidéoclip. C'est ma pièce favorite», affirme Jean-Cimon Tellier-Dubé.

Le nouveau matériel, les musiciens sont impatients de le faire découvrir.

«Au départ, le nouvel album était super punk. C'est devenu plus ''eighties'', plus ''new age''», décrit Jean-Cimon Tellier-Dubé. «C'est un ''trip'' de revivre, avec notre bagage, une époque qu'on ne connaît pas. On est assez influencé par les années 80, mais ça reste assez rock et un peu punk. C'est quelque chose qu'on ne peut pas combattre», assure-t-il.

«On veut ramener le rock sur les planchers de danse. Rappeler que le rock'n roll, à la base, c'est de la musique pour danser. On veut s'amuser comme si c'était un album dance. On veut remettre le rock à la mode. En ''show'', on essaie de faire danser le monde», ajoute Xavier Dufour-Thériault.

En spectacle, la formation compte présenter ses nouvelles pièces ainsi que d'autres issues du précédent album. «Les trois quarts des chansons, on ne les a jamais faites. C'est excitant d'arriver avec du nouveau matériel», souligne Jean-Cimon Tellier-Dubé.

Le public qui assistera aux spectacles de lancement présentés en région pourra d'ailleurs obtenir un CD en payant son entrée au coût de 15$, ou un vinyle en défrayant 20$.

Chacune des pochettes du disque a été brûlée à la main. «Chacune est unique. Nous les avons brûlées à la chandelle une par une. Le disque est devenu un objet qui a une symbolique. Il ne sert plus juste à écouter des chansons», estime Jean-Cimon Tellier-Dubé.

La formation a 30 spectacles à l'horaire d'ici décembre. En octobre, le groupe effectuera notamment une tournée d'un mois au Canada. «Les gens sont ouverts même si on chante en français», assure Jean-Cimon qui souligne qu'il s'agit de la seconde tournée du groupe au Canada anglais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer