• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Un trio de choc au Festival jazz et blues de Saguenay 

Un trio de choc au Festival jazz et blues de Saguenay

Martha Wainwright chantera à Chicoutimi en avril.... (Archives La Presse)

Agrandir

Martha Wainwright chantera à Chicoutimi en avril.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Martha Wainwright, Stacey Kent et Jack Broadbent participeront à la 22e édition du Festival jazz et blues de Saguenay. Les deux chanteuses se produiront au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi, les 5 et 8 avril, tandis que le bluesman aux mains d'argent chatouillera sa guitare slide le 5 avril, à l'hôtel Chicoutimi.

Peu de gens le connaissent dans la région, mais si vous jetez un oeil sur la performance qu'il a réalisée en 2014, dans le Red Light d'Amsterdam, vous comprendrez pourquoi le responsable des communications au festival, Jacques Dubé, est si enthousiaste à l'idée de l'accueillir pour la première fois.

«Ce guitariste britannique donne tout un numéro, seul sur la scène. Ce n'est pas pour rien que des millions de gens ont vu ses vidéos sur YouTube. C'est un phénomène. Partout où il passe, il se crée un gros buzz autour de lui», a-t-il mentionné au cours d'une entrevue accordée au Quotidien.

Martha Wainwright est plus familière. La fille de Loudon Wainwright III et Kate McGarrigle, également soeur de l'excellent Rufus, a effectué plusieurs incursions au Saguenay-Lac-Saint-Jean, de même qu'à Tadoussac, au cours des dix dernières années.

Cette fois, son spectacle s'appuiera sur l'album Goodnight City, dont la sortie est prévue pour le 11 novembre.

«Elle viendra avec son band», précise Jacques Dubé, qui anticipe une bonne foule à l'occasion de son passage au Théâtre Banque Nationale.

Jack Broadbent affectionne la guitare slide.... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Jack Broadbent affectionne la guitare slide.

Photo courtoisie

Stacey Kent et ses musiciens proposeront un spectacle... (Photo courtoisie) - image 2.1

Agrandir

Stacey Kent et ses musiciens proposeront un spectacle où la bossa nova occupera une place de choix.

Photo courtoisie

L'as dans la manche du festival, sa carte cachée, pourrait être Stacey Kent. Cette artiste à la voix ultra-douce, appuyée par de solides musiciens, dont son époux, le saxophoniste Jim Tomlinson, est devenue l'une des représentantes les plus appréciées de la bossa nova.

En juillet, par exemple, le New York Times évoquait son passage au célèbre Birdland en mettant en relief son approche intimiste. «Plus elle chante doucement, plus elle communique des émotions», a rapporté le journaliste Stephen Holden. Il a aussi comparé le jeu de Jim Tomlinson à celui de Stan Getz, la référence ultime en cette matière.

Ce qui ne gâte rien, c'est le fait que Stacey Kent aime aussi le répertoire francophone. La chanteuse originaire des États-Unis a déjà enregistré le succès tardif d'Henri Salvador, Jardin d'hiver, et profité de son passage au Birdland pour reprendre Ces petits riens, de Gainbourg. «Elle est vraiment bonne», résume Jacques Dubé.

Il signale que les billets donnant accès aux trois spectacles seront en vente mardi à 10h, via Diffusion Saguenay. C'est ce qui complétera l'offre en vue de l'édition 2017, du moins en ce qui touche le Théâtre Banque Nationale et l'hôtel Chicoutimi.

Stacey Kent, Jack Broadbent et Martha Wainwright rejoignent en effet Suzie Arioli, Ian Kelly, Michel Cusson et Gabriella sur la liste des invités. «Ça représente pas mal de billets, mais les ventes progressent de manière satisfaisante. Nous avons l'assurance que 2017 sera encore une grande édition», affirme Jacques Dubé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer