Le Salon du livre identifie ses finalistes

Sylvie Marcoux... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Sylvie Marcoux

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Le Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean a dévoilé la liste des 11 auteurs susceptibles de remporter l'un de ses prix littéraires, lesquels seront attribués le 29 septembre. Cinq catégories seront représentées, l'exception étant celle associée aux questions d'intérêt général, où les membres du jury n'ont pu identifier un gagnant potentiel.

«Sept ou huit livres avaient été soumis à leur attention. Les juges ont estimé qu'ils étaient intéressants, sans toutefois mériter une place parmi les finalistes. On ne donne pas des prix pour en donner», a expliqué la directrice générale Sylvie Marcoux, mardi, au cours d'une entrevue accordée au Quotidien.

Ce qui est clair, cependant, c'est que la catégorie Récit, Théâtre, Contes et Nouvelles ne souffre pas d'une baisse de régime. Les candidats sont en effet Michel Marc Bouchard pour La divine illusion, Lise Tremblay pour Chemin St-Paul et Frédérick Lavoie pour Ukraine en fragmentation.

Dans la catégorie Roman, par ailleurs, le jury aura le choix entre Marjolaine Bouchard (Madame de Lorimier), Hervé Gagnon (Maria) et Andrée A. Gratton (Choisir Éléonore). Cette dernière apparaît aussi dans la catégorie Découverte aux côtés de Caroline Munger, finaliste du volet Jeunesse grâce à Biscuit et Cassonade aiment le camping.

Deux autres livres ont été sélectionnés parmi les 28 que les juges ont dû examiner au sein de la catégorie Jeunesse. Il s'agit de Tommy l'enfant-loup, une histoire créée par Samuel Archibald, de même que Le Grand sault iroquois, une oeuvre signée Isabelle Larouche.

Notons également que dans la catégorie Poésie, deux ouvrages publiés à La Peuplade, une maison établie à Chicoutimi, ont abouti en finale. Ils émanent de Charles Sagalane et Marie-Andrée Gill, auteurs d'Armoire aux costumes, ainsi que de Frayer.

«Pour être candidat à l'un de nos prix littéraires, il faut être originaire du Saguenay-Lac-Saint ou y vivre, précise Sylvie Marcoux. Les livres doivent avoir été publiés entre le 1er juin et le 30 mai de l'année suivante.» Elle ajoute que 78 candidatures ont été soumises cette année, un nombre semblable à celui de l'édition précédente.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer