Une autre image de Madeleine Péloquin

Madeleine Péloquin campe Daphné, le personnage féminin principal... (photo courtoisie, Les films Séville)

Agrandir

Madeleine Péloquin campe Daphné, le personnage féminin principal de Nitro Rush, une femme mystérieuse, vilaine, très physique et sensuelle.

photo courtoisie, Les films Séville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

On l'a vue camper Soeur Cécile dans Pour l'amour de Dieu au cinéma, puis Angélique, la femme du docteur dans Les Pays d'en haut au petit écran. Avec Nitro Rush, le public découvrira Madeleine Péloquin dans le rôle de Daphné, un personnage très physique et sensuel.

Madeleine Péloquin rêvait d'un rôle comme celui de Daphné, personnage féminin principal du film Nitro Rush.

«Daphné, elle est non seulement la vilaine, mais elle est indépendante, elle se tient debout sans personne, elle se bat, elle n'a peur de rien, elle veut du pouvoir. C'est un personnage de femme imparfaite et très physique. Au Québec, on ne produit pas beaucoup de films d'action et c'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de rôles féminins où on n'est pas la ''femme de''. C'est tellement rare qu'on nous offre des rôles comme ça», affirme-t-elle au cours d'un entretien téléphonique.

«Ça faisait partie de ma liste de fantasmes d'actrice. Je peux faire ''check'' sur ma liste», assure celle qui détenait les acquis pour camper un tel personnage.

Effectivement, l'actrice possède tout un parcours en arts martiaux. Celle qui est ceinture brune en karaté a pratiqué la discipline sportive de façon active pendant 10 ans. «J'ai fait beaucoup de combats et de compétitions. Avec le film, je retombais dans mes anciennes amours. C'était vraiment l'fun. D'ailleurs, j'allais à l'école de karaté du coordonnateur de cascades du film. On avait déjà travaillé ensemble.»

Madeleine Péloquin a tout de même dû se mettre à l'entraînement sérieusement afin d'être prête pour Nitro Rush.

«Je me suis quand même remise en forme. Ç'a demandé un régime particulier pour développer de la masse musculaire puisque le muscle nous protège lors des cascades. J'ai fait trois mois d'entraînement intensif avec un entraîneur et des entraînements avec l'équipe de cascadeurs pour chorégraphier les scènes de bataille. C'est très demandant, mais c'était vraiment un défi que j'avais le goût de relever.»

Le défi, l'actrice l'a relevé avec brio. «On a tous notre doublure, prête à embarquer, mais l'adrénaline était tellement élevée, on était tellement entraîné et j'aime tellement ça que j'ai tout fait moi-même finalement. J'étais très fière.»

Madeleine Péloquin est bien consciente que le film pourrait changer la façon dont elle est perçue.

«C'est certain qu'on me voit sous un autre jour. On parle beaucoup de la partie physique du personnage. Le film me permet de montrer que je suis capable d'aller là, mais il y a aussi pour moi tout le volet tout en sensualité du personnage. Ça aussi, c'était un défi, une autre zone où je n'étais pas encore allée», convient-elle.

Une chose est certaine, si l'occasion se présente, la jeune femme est prête à reprendre les traits de Daphné sans l'ombre d'une hésitation. «Je tournerais la suite de Nitro Rush demain matin. Si le public embarque dans le film et dans le personnage de Daphné, je serai de l'aventure! Ç'a été une de mes plus belles expériences.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer