Véronic DiCaine vraiment impressionnante

Quelque 7000 personnes se sont rassemblées à la... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Quelque 7000 personnes se sont rassemblées à la Place Festivalma pour voir Véronic DiCaire.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Catherine Doré
Le Quotidien

Véritable jukebox vivant, Véronic DiCaire a répondu aux attentes et plus encore vendredi soir, à la Place Festivalma, devant 7000 personnes comblées.

Après une ouverture énergique sur I'm Walking on Sunshine, elle a enchaîné les succès, tantôt pop, tantôt rock, sans broncher. On sentait que la Franco-ontarienne était heureuse d'être là.

Il n'y avait que 15 minutes d'écoulées au spectacle que déjà la chanteuse avait droit à une ovation imposante, le genre que rêvent d'avoir plusieurs artistes à la fin de leur spectacle.

Émue, elle a remercié la foule. «Non! On n'a pas fini encore!», a-t-elle assuré.

Souriante, énergique, Véronic DiCaire pousse la note à la perfection, imitant les gestes des uns, suivant une chorégraphie endiablée l'instant d'après, le tout vêtue de cuissards à talons hauts et d'une combine micro-short.

Ça messieurs, c'est un exploit qui mériterait une compétition aux Jeux olympiques en soi. Une sorte de décathlon de l'artiste, aussi périlleux qu'un marathon. Et devinez qui ramènerait l'or?

Tantôt seule sur la scène, tantôt soutenue par ses quatre danseuses ou ses deux choristes, Véronic DiCaire en met plein la vue. I Love Rock n' Roll, guitare à la main, a fait son effet sur la foule, tout comme l'imitation de Céline Dion sur I Drove All Night.

Son numéro où elle donne ses «trucs» pour imiter les plus grandes vedettes en a fait sourire plus d'un. Ainsi, pour reproduire la voix particulière de Shakira, il suffirait d'imiter la voix de Kermitt la grenouille lors d'un voyage en Espagne. Le côté sensuel serait emprunté à Miss Piggy.

«N'essayez pas de reproduire cela à la maison, je suis une professionnelle», a ajouté la chanteuse en riant en imitant le déhanchement de Shakira.

On n'a pas de mal à le croire.

La parodie d'émission de télé-réalité The Queen of Pop a aussi connu beaucoup de succès. Beyoncé, Britney Spears, Sia, Pink, Katy Perry (en passant, même Perry ne chante pas Firework aussi justement que Véronic DiCaire, c'est dire!), Lady Gaga et la reine Madonna, toutes y ont passé. L'artiste a même trouvé le moyen de jumeler les paroles de La Petite Grenouille à la mélodie du Saule d'Isabelle Boulay. 

Le public a chanté la plupart des succès francophones de la soirée, laissant la place au talent de la chanteuse à d'autres moments, se limitant à quelques mouvements de bras.

Des imitations au point, reconnaissables dès les premières notes grâce aux mimiques, une artiste généreuse, des numéros rodés au quart de tour et une soirée parfaite comme il en a fait cruellement défaut depuis le début de l'été. Il n'y a pas à dire, Festivalma a frappé fort en repêchant Véronic DiCaire.

Vice E Roi

Le groupe Vice E Roi avait le mandat de réchauffer la foule avant le passage de Véronic DiCaire. 

Sélectionné parmi des dizaines de candidatures dans le cadre d'un concours mené par ÉNERGIE 94,5, le jeune groupe était visiblement ravi d'être là.

«On vit le rêve présentement», a lancé d'entrée de jeu la chanteuse, Jayana Auger.

Accompagnée de trois musiciens almatois, Édouard Asselin, Émile Boucher-Cloutier, Jules Montreuil et d'un chanteur «tireur de roches» de Chicoutimi-Nord, Guillaume Lessard, la chanteuse a présenté les compositions du groupe sans complexe.

Quelques ennuis de son sont venus gâcher les voix, que l'on entendait difficilement au début. «Je vais prendre un peu plus de son à la ''guit''!» «Je vais prendre un cheeseburger», a répliqué du tac au tac le chanteur.

Pour ce qui est de briser la glace devant 7000 personnes, mission accomplie pour le jeune groupe!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer