Un concert, un disque et des entrevues

Le fait d'avoir participé à l'émission Virtuose amène... (Photo courtoisie)

Agrandir

Le fait d'avoir participé à l'émission Virtuose amène encore de belles choses dans la vie de Marie-Pier Simard-Gagnon. Cette semaine, par exemple, elle et ses camarades ont séjourné chez Gregory Charles afin de préparer un album de Noël, ainsi que le concert qu'ils donneront samedi soir, à la Maison symphonique.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Marie-Pier Simard-Gagnon complète une semaine de rêve à Montréal. La violoncelliste originaire d'Arvida a retrouvé quelques collègues de l'émission Virtuose, diffusée par Radio-Canada, à la faveur d'un séjour à la résidence de l'animateur et musicien Gregory Charles. Ils ont enregistré un disque de Noël et donné des entrevues à Radio Classique, la station que possède leur hôte, en plus de préparer un concert présenté samedi, à la Maison symphonique.

«C'est fou, cette expérience. Gregory ne serait pas obligé de faire tout ça. On voit qu'il aime vraiment les jeunes», a commenté l'interprète âgée de 17 ans, jeudi, au cours d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien. Elle était particulièrement excitée en songeant au concert, qui aura lieu à guichets fermés. La bande de Virtuose jouera en lever de rideau, pendant 45 minutes, avant le programme de l'Orchestre symphonique de Montréal.

Marie-Pier Simard-Gagnon aura droit à un solo, ce qui lui donnera l'occasion de reprendre la Rhapsodie hongroise de Popper, une oeuvre qui l'avait aidée à frapper les esprits au cours de son passage à la télévision. Elle et ses camarades prendront également des demandes spéciales, à partir d'un thème déterminé par leur mentor. Cette formule est très populaire cet été, pendant les concerts que donnent les jeunes dans le cadre de la tournée Virtuose.

«Ça nous amène à improviser, ce qui nous oblige à rester alertes. En plus, pendant les spectacles réguliers, on ne sait jamais dans quel ordre Gregory va nous demander de faire notre solo», indique la violoncelliste. Elle a déjà participé à un concert à la Maison symphonique de Montréal, en tant que membre de l'Orchestre des jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cette fois, cependant, ce sera différent.

«Il y a le fait que ce sera plein et que nous sommes invités à un cocktail après l'événement, ce qui nous permettra de rencontrer le chef Kent Nagano. En plus, Radio-Canada enregistrera notre concert et réalisera des entrevues en prévision d'une émission qui sera diffusée en janvier. Elle va lancer la deuxième saison de Virtuose», décrit l'Arvidienne.

Une tournée en décembre

Un bonheur n'arrivant jamais seul, Marie-Pier Simard-Gagnon figurera sur l'album de Noël identifié à l'émission Virtuose. Pendant le séjour des jeunes musiciens chez Gregory Charles, ils ont répété et mis en boîte les pièces que le public découvrira en décembre. Histoire de maximiser l'impact de cet enregistrement, une tournée se déploiera avant les Fêtes.

«Nous présenterons des classiques de Noël, ainsi que des pièces provenant du répertoire classique. Il s'agit de compositions que les gens vont reconnaître, rapporte la violoncelliste. Les partitions prévoient des solos et les enregistrements sont effectués en direct, sans montage. Ce qui m'aide dans un tel contexte, c'est le fait que j'ai déjà travaillé de cette manière avec l'Ensemble Talisman.»

Toujours cet été, elle a participé à deux des concerts de la tournée Virtuose, sans parler de celui de samedi. On l'a aussi entendue avec l'Orchestre de la Francophonie, notamment sur la zone portuaire de Chicoutimi. «Grâce au chef Jean-Philippe Tremblay, j'ai vécu une super expérience en interprétant le Concerto no. 1 de Saint-Saëns», mentionne Marie-Pier Simard-Gagnon. Si on ajoute son stage de deux semaines au Domaine Forget, ça donne une saison passablement occupée, ce qui lui fera apprécier la pause qui suivra sa prestation à la Maison symphonique. «Je vais profiter de mes vacances pour assister au Rendez-vous musical de Laterrière», laisse entrevoir l'Arvidienne, qui retrouvera le Conservatoire de musique de Saguenay à la rentrée, de même que le Cégep de Jonquière, où elle est inscrite en sciences de la nature

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer