• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Les Cowboys fringants pourraient fracasser un record 

Les Cowboys fringants pourraient fracasser un record

Les Cowboys Fringants pourraient bien fracasser un record... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les Cowboys Fringants pourraient bien fracasser un record de foule au Festival international des Rythmes du monde.

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Festival international des Rythmes du monde (FIRM) prend son envol mercredi soir avec le spectacle des Cowboys fringants, au coin des rues Racine et Bégin au centre-ville de Chicoutimi à 21h30, ce qui pourrait bien fracasser un record d'affluence si on se fie aux précédents passages du groupe québécois.

«Avec eux, on ne peut pas se tromper. On fait un cadeau à la population. Ils sont venus en 2010 et 2013, et la dernière fois a été la plus grosse foule jamais enregistrée au festival depuis sa création en 2003, assure le promoteur Robert Hakim. On va remplir la rue Racine. Exceptionnellement, on va aussi installer un écran géant du côté de la rue Bégin, pour que les gens debout de cet angle puissent aussi voir le spectacle gratuit.»

En nouveauté, les spectacles tenus sur la scène au coin des rues Racine et Labrecque seront projetés sur un écran à l'autre extrémité, et vice-versa. Il n'y aura plus de diffusion simultanée. «Un des reproches qu'on avait souvent, c'est qu'il y a tellement de monde sur la rue qu'il est impossible de traverser pour assister à l'autre spectacle quand on est à l'autre présenté avant, à l'autre bout. On essaie ça cette année pour que les gens puissent tout voir», indique Robert Hakim. Il y aura donc en général trois représentations par soirée au lieu de quatre.

L'organisateur est conscient qu'avec une 14e édition concentrée en quatre jours, au lieu de six jours répartis sur deux semaines, il ne sera pas possible d'atteindre un total de 200 000 visiteurs comme dans les années passées. Il vise plutôt un «très raisonnable» nombre de 100 000 entrées. «On peut voir dans les sondages que ce sont les gens de la région qui viennent le plus souvent. Comme nous ne sommes pas durant les vacances de la construction, ils ne seront pas à l'extérieur et pourront en profiter. On a gardé plusieurs activités dans les cartons pour avoir un 15e anniversaire digne de ce nom, comme les arts de rue, le défilé ou la zone famille sur la zone portuaire, mais ça ne nous empêche pas d'avoir une des plus belles programmations.»

Avec The Cat Empire, jeudi, Ariane Moffat, vendredi et les musiciens de Belle et Bum, samedi, Robert Hakim confie ne jamais avoir eu autant de spectacles majeurs en une édition, des artistes au «cachet assez élevé». «The Cat Empire est une très bonne prise. Le groupe est une super star en Australie, comme Céline Dion ici. Ils remplissent des stades. Les gens vont faire une découverte extraordinaire.»

Les musiques du monde ne sont pas en reste, avec The Cuban Martinez Show, Samito, Élage Diouf et Rookierook&compagnie. Des exposants sont sur le site dès 16h mercredi et à partir de midi pour les jours suivants.

Depuis sa fondation, le FIRM a généré des retombées directes de 64,8 M$, assure Robert Hakim. «C'est un moteur touristique et on veut que ça le reste longtemps.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer