• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Le Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini est lancé 

Le Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini est lancé

Jonathan Painchaud était dans une grande forme. Sa... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Jonathan Painchaud était dans une grande forme. Sa prestation était énergique et communicative.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La chanteuse country Guylaine Tanguay a donné le ton à la 56e édition du Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini, mercredi soir, en offrant une prestation endiablée et touchante, très appréciée des quelque 3000 spectateurs.

Guylaine Tanguay a séduit un public conquis d'avance... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Guylaine Tanguay a séduit un public conquis d'avance dans un spectacle rempli de surprise.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Dany Besson, Carol Besson, Martin Perron, Denis Fortin... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.1

Agrandir

Dany Besson, Carol Besson, Martin Perron, Denis Fortin et Mario Pauzé ont fait cuire 600 saucisses, mercredi soir, pour le souper dégustation du Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

L'artiste originaire de Girardville était attendue. Les milliers de fans connaissent ses succès par coeur. Dès la deuxième pièce, Jusqu'au bout du monde, elle a arrêté de chanter et laissé la foule entonner le refrain.

Signe qu'elle est très populaire, elle a eu de la difficulté à choisir les chansons tant elle a des demandes sur Facebook. Même s'il n'est pas facile de faire passer l'émotion lors d'une prestation à l'extérieur, Guylaine Tanguay le réussit à merveille.

La chanteuse n'a pas eu peur de faire une séance de «yoodolling» qui a complètement conquis le public. Rien de sérieux, plutôt comique.

C'est à la suite de cette «folie» qu'elle a invité Laurence Jalbert à la joindre sur scène. Pour rester dans le thème, elle a chanté une des chansons qui l'a propulsée au Québec, Jeter un sort.

Elle a par la suite agi en tant que choriste de luxe pour une partie du spectacle. Le mariage des deux voix était très réussi. Le public a été conquis. Il se dandinait, les yeux remplis de bonheur. C'est ça, le country, rien de compliqué; de la sincérité. Et avec un succès de Marcel Martel, Un coin du ciel, on était en plein dedans.

La chanteuse réserve aussi des surprises comme une chanson de Joe Dassin à la sauce western, une pièce de Dolly Parton popularisée par Whitney Huston, I Will Always Love You, Me and Bobby McGee de Janis Joplin et un succès de Zachary Richard.

Et pour terminer dans une finale endiablée, un medley d'incontournables du country dont Ring of Fire de Johnny Cash.

Jonathan Painchaud

Jonathan Painchaud a accroché le public dès les premiers accords de Belle infirmière. Il avait de l'énergie à revendre avec un trio de musiciens qui le poussaient à se donner à fond. C'était plutôt sympathique et rafraîchissant d'entendre ses chansons accrocheuses, mais comme son spectacle a commencé tard, Le Quotidien n'a pu profiter que de quelques pièces.

Généreux commanditaires

Depuis six ans, Salaison Besson, IGA Tremblay et Tim Hortons offrent gratuitement un repas à plus de 600 convives qui viennent déguster saucisses, charcuterie, salades, fromages, beignes et autres victuailles. Pour donner l'ampleur de l'implication, Salaison Besson a fait cuire plus de 600 saucisses pour l'occasion.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer