• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Les Festival Humanité cherche des jeunes pour sa chorale 

Les Festival Humanité cherche des jeunes pour sa chorale

Sophie Larouche, qu'on voit aux côtés du parrain... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Sophie Larouche, qu'on voit aux côtés du parrain du Festival Humanité, Marc-André Bédard, invite les personnes âgées de trois à 18 ans à joindre les rangs de la Chorale Humanité. Elles apprendront trois chansons qui seront interprétées au début, ainsi qu'à la conclusion de cet événement tenu sur la zone portuaire de Chicoutimi.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Si vous êtes âgé de trois à 18 ans, voici l'occasion de chanter en groupe sans avoir besoin de s'engager pour l'année. Le Festival Humanité, un événement dont la deuxième édition aura lieu du 26 au 28 août, sur la zone portuaire de Chicoutimi, cherche en effet des jeunes intéressés à faire partie de sa chorale.

«Tout ce que ces personnes auront à apprendre, c'est trois chansons, fait remarquer la porte-parole Sophie Larouche. Elles seront interprétées à l'ouverture du festival, prévue pour 17h, ainsi qu'à la fermeture, dans l'après-midi du 28.»

Bien sûr, il faudra prendre le temps de maîtriser les trois pièces, ce que les participants feront à l'occasion de deux répétitions tenues au 129 rue Jacques-Cartier Est, à Chicoutimi. Elles auront lieu de 9h30 à 11h30, les 11 et 18 août.

«La Chorale Humanité sera dirigée par Caroline Tremblay. Elle est associée aux activités de la Société d'art lyrique du Royaume», indique Sophie Larouche. La porte-parole précise que cette activité est gratuite et qu'il n'y a pas de limite au nombre de chanteurs qu'on souhaite recruter.

Programmation éclectique

Bien que le Festival Humanité se distingue par l'accent mis sur la philosophie, ainsi que la notion d'engagement, l'expression artistique sera étroitement maillée à la programmation proposée cette année. Chaque jour, plusieurs manifestations traceront un lien avec les réflexions menées en parallèle.

«L'art occupe une place importante parce qu'il a le pouvoir de conscientiser les gens, notamment en leur racontant des histoires. Il s'agit d'une belle manière de communiquer des messages. C'est rassembleur», affirme Sophie Larouche.

Dès le premier soir, on pourra mesurer ce pouvoir en assistant au spectacle des Clowns Noirs. Accessible gratuitement, cette oeuvre présentée sous un chapiteau traitera de la Déclaration universelle des droits de l'homme, un document adopté par l'ONU en 1948.

Le lendemain, par ailleurs, les enfants seront invités à participer à un conte intitulé Jardin de Rose. Dès 9h, sur le site de la zone portuaire, ils pourront se joindre à Marie-Ève Desgagné et Sophie Larouche pour fabriquer des marionnettes qui, un peu plus tard, seront intégrées à l'interprétation de l'oeuvre.

Ceci mènera à l'heure du midi, moment où Pascal Bouchard animera un pique-nique à l'aide de L'Orchestre Bidon. Il s'agit, pour l'essentiel, de percussions fabriquées au moyen de matériaux recyclés. Au même moment, Jonathan Boies mettra en marche sa Machine à poésie. «Les gens pigent un texte qu'il récite», décrit Sophie Larouche.

Le même Jonathan Boies donnera un atelier de danse gumboot à 18h, lequel sera suivi d'un spectacle. Puis, la poésie reviendra à l'avant-plan grâce à une soirée animée par Guy Sioui-Durand. Il accueillera l'auteure Natasha Kanapé-Fontaine à cette occasion.

Suivra le Bal des rêves démasqués, animé par Sophie Larouche à 20h45. Dans la même foulée, les noctambules auront l'occasion de danser avec la complicité de la DJ Anick Martel, qu'on appelle aussi Ma'AM Chamanick. Présente dès 21h45, elle épousera la thématique du rêve.

Le 28 août, enfin, l'événement autour duquel s'articulera le festival sera la Marche Humanité. Les participants partiront de la zone portuaire à 13h30 pour défiler au centre-ville de Chicoutimi. Leur parcours sera balisé par différentes manifestations culturelles.

«Une nouvelle troupe de danse, le Ballet Synergie d'Alma, sera associée à cette activité. L'ENAM en fera aussi partie par l'entremise de ses marionnettes géantes», rapporte Sophie Larouche. C'est sur le chemin du retour que la Chorale Humanité fera résonner sa voix pour une dernière fois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer