• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Éric Lapointe au festival des bières: un grand cru 

Éric Lapointe au festival des bières: un grand cru

Éric Lapointe a réuni quelque 4500 personnes sur... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Éric Lapointe a réuni quelque 4500 personnes sur la Zone portuaire de Chicoutimi vendredi soir. Avec son public, il a chanté les pièces qui ont marqué son parcours musical.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Une valeur sûre. Un nom qui déplace les foules. Éric Lapointe a été fidèle à sa réputation vendredi soir, attirant quelque 4500 personnes sur la Zone portuaire de Chicoutimi. Il est monté sur la grande scène avec l'objectif de chanter «avec» son public les pièces qui ont marqué son parcours. Il a indéniablement atteint son but.

Il était à peine 22h lorsque les animateurs sont montés sur scène pour annoncer l'arrivée de l'artiste. Déjà, la foule qui avait scandé son nom à quelques reprises était en liesse. Éric Lapointe est rapidement apparu, cigarette au bec, en interprétant Invitez les vautours avec énergie. L'artiste était en pleine forme. La soirée organisée dans le cadre du Festival des bières du monde de Saguenay promettait d'être longue et festive.

Il a enlevé son veston avant de chanter les premières notes de Coupable. Rapidement, la foule composée de gens de tous les âges s'est transformée en immense chorale.

Le public d'Éric Lapointe aime chanter les paroles de ses chansons et Éric Lapointe aime qu'il en soit ainsi.

La foule a eu droit à Homme sauvage paru sur l'album Jour de nuit sorti en 2013.

«Saguenay, êtes-vous là?», a-t-il demandé à la foule qui ne s'est pas fait prier pour se manifester.

Le public s'est aussi fait plaisir en chantant Bobépine, pièce que Lapointe a terminé en frappant sur les cymbales avant de lancer sa baguette dans la foule en guise de cadeau.

«J'pense qui va faire chaud à soir. J'espère que vous n'êtes pas pressés», a-t-il averti le public.

C'est à ce moment qu'il a présenté Laisse-moi seul, pièce qu'il n'avait pas jouée depuis longtemps. «Soyez indulgents si je ''m'enfarge'' dans mes cordes», a-t-il demandé avant de se lancer avec sa guitare acoustique.

C'est après qu'il a pris sa première gorgée de bière.

«Permettez-moi d'en prendre une avec vous autres. À la bonne vôtre mes amis», a-t-il affirmé en levant son verre.

Éric Lapointe a ensuite pris le temps de confirmer à son public à quel point il était heureux de se trouver sur la scène à Chicoutimi.

«Je vais être ''licheux'', mais j'ai toujours l'impression que vous me prenez dans vos bras et j'ai envie de vous prendre dans les miens. On danse un ''slow''», a-t-il affirmé en guise d'introduction à Un beau grand slow qu'il a livré en compagnie de Rosa Laricchiuta, ex-candidate de La Voix.

Plus tard en soirée, Travis Cormier, lui aussi ancien finaliste de l'équipe d'Éric Lapointe à La Voix, est lui aussi monté sur scène. Heure de tombée oblige, Le Quotidien a dû quitter le site avant, à un moment où, c'est certain, le party ne faisait que commencer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer