Un nouvel album pour Gazoline en septembre

Gazoline...

Agrandir

Gazoline

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La scène du rock francophone s'enflammera, le 16 septembre, avec la sortie du deuxième album du groupe Gazoline, Brûlensemble, qui devrait être lancé à Saguenay, là où tout a commencé.

Deux extraits ont déjà été dévoilés, presque timidement, sur le Web. L'un d'eux, Parfaite, a commencé à tourner à la radio. « On espère que ça va passer pas mal. On n'a pas fait beaucoup de promotion, on a sorti les deux chansons pour piquer la curiosité. Surtout Brûlensemble II, parce que c'est plus éloigné de ce à quoi le public est habitué. C'est toujours aussi pop, mais c'est plus sérieux et recherché », explique le chanteur et bassiste du groupe, Xavier Dufour-Thériault.

Le musicien est aussi l'auteur des 11 titres qui seront présents sur l'album. « J'ai le beau rôle, parce que tout le monde attend après moi ! C'est un travail de longue haleine. J'ai commencé à écrire il y a deux ans, je ne suis vraiment pas rapide. J'écris et je compose seul, puis ça devient les chansons du band. La création se fait en plusieurs étapes. »

Depuis son album éponyme en 2014, Gazoline a été entendu souvent à la radio avec Ces gens qui dansent et Du feu. Un thème brûlant qui revient encore pour le nouvel opus, sans qu'une décision consciente ait été prise. La formation parlait déjà de « chansons pyromanes » pour décrire son premier EP en 2012, Futurbabymama.

« Je parle beaucoup des histoires d'amour d'un point de vue adolescent, alors la métaphore devient un peu un incontournable pour la passion, la mort... Ça fait des textes simples, mais puissants. C'est poétique, poursuit Xavier Dufour-Thériault. J'ai commencé à écrire pas longtemps après la sortie du dernier album, c'est peut-être pour ça que c'est un peu dans la même optique. »

300 vinyles

Ce côté romantique, on le voit un peu sur la pochette de Brûlensemble, où des fleurs violettes volent la vedette. Le disque en format digital et physique peut déjà être précommandé, ainsi que 300 vinyles. « Ça intéresse pas mal le monde. Je crois que ça va bien sortir sur un beau gros disque vinyle. C'est un peu un rêve de rocker, mais on pense qu'on était rendu là. Le premier album a bien marché et on est maintenant assez vieux pour dire ce qu'on veut », raconte le chanteur.

Xavier Dufour-Thériault assure que le meilleur est encore à venir. « On n'a pas sorti nos deux chansons les plus fortes. On voudrait frapper un gros coup au début septembre avec un troisième extrait et un vidéoclip. On a hâte, car on aurait le coup de pouce d'une subvention pour la première fois et on n'aurait pas besoin de compter nos sous ! »

Brûlensemble a été réalisé par le chanteur de Malajube, Julien Mineau, un groupe qui a marqué les membres de Gazoline dans leurs débuts. La formation a donc tout de suite « accroché » quand la collaboration avec l'artiste a été proposée, et les membres ont apprécié son côté méticuleux et ses expérimentations. « Nous sommes souvent plus agressifs, alors c'était plaisant de prendre le temps d'ajouter de la sophistication », confie Xavier Dufour-Thériault.

Gazoline prend une petite pause de concerts cet été, question de « tracer une barrière entre avant et après l'album » et d'être plus défini par Brûlensemble. « Ça prend pas mal de travail pour rendre sur scène ce qu'on a réalisé en studio, et on ne veut pas le bâcler. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer