Dan Bigras à Jonquière en septembre

Dan Bigras est l'invité parfait pour le festival... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Dan Bigras est l'invité parfait pour le festival Humanité étant donné sa grande implication.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le chanteur Dan Bigras sera l'invité du festival Humanité le 24 septembre, à la salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière, pour un spectacle-bénéfice qui clôturera la deuxième édition.

L'auteur-compositeur-interprète almatois Alexandre Larouche assurera la première partie. ... (Archives courtoisie) - image 1.0

Agrandir

L'auteur-compositeur-interprète almatois Alexandre Larouche assurera la première partie. 

Archives courtoisie

«Il rejoint les valeurs de notre festival philosophique, c'est pourquoi on est si contents qu'il ait adhéré rapidement à la cause. Dan Bigras est très ouvert et impliqué auprès des jeunes. Il devrait en parler aussi à travers ses chansons. Le festival s'intéresse au parcours humain des personnes, la résilience, les défis et les difficultés, et il a un parcours très intéressant», explique la porte-parole Sophie Larouche.

L'auteur-compositeur-interprète Alexandre Larouche, originaire d'Alma, assurera la première partie. Il fait partie des demi-finalistes du Festival international de la chanson de Granby. La soirée débutera par un cocktail.

Mme Larouche avoue qu'il est un peu particulier de tenir une activité de financement après l'édition du festival, qui se déroulera du 26 au 28 août, mais que l'organisation doit être créative étant donné sa jeunesse. Même si le but est «d'éveiller les consciences pour que chacun puisse repenser son mode de participation dans la société», la culture tient une grande place dans la programmation, justement pour que la conscientisation se fasse «doucement». «L'équipe d'organisateurs a envie de voir l'art comme moyen de changer les choses», note la porte-parole.

Activités

La journée du samedi sera donc riche artistiquement. Le musicien multidisciplinaire Pascal Bouchard se transformera en homme-orchestre le midi et animera un pique-nique. La poète-slameuse Natasha Kanapé Fontaine sera la tête d'affiche de la soirée autochtone, qui sera l'occasion de converser sur les droits et les défis des Premières Nations. Par la suite, de jeunes talents régionaux et des artistes professionnels se produiront durant la soirée des Hiboux au Bar à Pitons.

Plusieurs activités familiales sont prévues, comme la conception d'un spectacle de marionnettes, de la sculpture en terre glaise ou la peinture d'une toile avec les pieds en dansant avec Salsa Nueva. Aussi, une commande a été passée aux Clowns noirs pour une pièce sur la Déclaration universelle des droits de l'homme. Le dimanche, une grande marche avec quatre stations pour faire réfléchir se tiendra. Chaque arrêt aura une animation différente inspirée des éléments, soit le feu, la terre, l'eau et l'air.

«C'est un festival intégrateur, pas juste écologique ou qui prône la paix dans le monde, souligne Sophie Larouche. On veut réfléchir la société d'aujourd'hui pour avoir plus de justice sociale, plus d'écoute, plus de respect entre les différents groupes... Il englobe plein de choses, comme l'agriculture et l'économie.»

Pour ce dernier aspect, le chroniqueur, auteur et économiste indépendant Ianik Marcil sera l'invité tout indiqué, lui qui est spécialisé dans les transformations sociales et le lien entre économie, technologie et arts.

Les billets pour le spectacle-bénéfice, au coût de 35$, sont disponibles aux commerces Aux menus plaisirs à Chicoutimi et Vite des péchés à Jonquière. Un tirage de trois paniers de produits régionaux et la vente de bracelets et de porte-clés conçus par Marie-Cuir permettent aussi de financer le festival. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page Facebook de l'évènement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer