Jean-Marc Parent attire 8000 personnes

Jean-Marc Parent a rempli Place Festivalma au maximum... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Jean-Marc Parent a rempli Place Festivalma au maximum avec près de 8000 personnes qui sont venues l'écouter et s'amuser de ses différentes mimiques.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

L'humour attire, c'est connu. Et la présence de Jean-Marc Parent, mercredi à Festirame, l'a une fois de plus prouvé. Place Festivalma était remplie au maximum avec près de 8000 personnes. Il s'agit de la plus importante foule depuis le lancement de la présente édition du festival, samedi.

« Je suis tellement touché de voir un si grand nombre de personnes un mercredi soir », a lancé Jean-Marc Parent devant un parterre et des estrades pleins à craquer.

C'était d'ailleurs sa première fois sur cette scène extérieure située derrière le Centre Mario-Tremblay. Une expérience qu'il souhaite déjà revivre. « On dirait un cirque romain. C'est écoeurant! Je veux toujours venir ici maintenant », a exprimé l'humoriste, en parlant de cet amphithéâtre extérieur construit par Béton préfabriqué du Lac à la fin des années 90.

L'humour attire, c'est connu. Et la... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

L'humour attire, c'est connu. Et la... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.1

Agrandir

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

D'ailleurs, Jean-Marc Parent ne fait que très peu de spectacles extérieurs. Il craint que les spectateurs écoutent moins que dans une salle traditionnelle. Mais son expérience dans la région, dont sa présence à Chicoutimi, le 23 juin dernier, pour animer le grand spectacle de la Fête nationale, l'a réconcilié avec cette formule estivale.

« J'ai peur de faire des spectacles extérieurs. On raconte des histoires. C'est différent de la musique. Mais à Chicoutimi comme ici, on dirait qu'on est à l'intérieur tellement vous écoutez. Dans la région, vous aimez écouter des histoires », a constaté l'humoriste, en laissant un court silence pour prouver son point.

Un faible pour l'humour

Dans la région, les gens ont en effet un faible pour l'humour. Les spectacles de variétés, qui incluent l'humour, sont ceux qui affichent un plus haut taux d'occupation avec 84 %. La chanson et la musique suivent avec 68 % et 62 %, selon les dernières statistiques de fréquentations. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'équipe de Festirame insère au moins un spectacle d'humour dans sa programmation.

L'humour attire, c'est connu. Et la... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 3.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

L'humour attire, c'est connu. Et la... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 3.1

Agrandir

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Après avoir vanté l'amphithéâtre et même l'équipement sonore, Jean-Marc Parent a raconté plusieurs anecdotes sur sa vie. Et il a surtout fait le bonheur de plusieurs, mercredi, en faisant une ode aux courbes féminines. Selon lui, on devrait « vénérer » les femmes rondes pour contrebalancer la popularité des « cerfs-volants ».

« Une fille qui ne pogne pas dans le vent, ç'a du charme », a imagé Parent qui a aussi ri de son hypocondrie et de son âge. En fait, des hommes qui essaient de camoufler certains signes de vieillesse.

« Un homme ridé avec des cheveux couleur bois d'ébène, ça installe un doute », a pointé l'humoriste de 54 ans.

Parent laisse également une grande place à l'improvisation. Il interagit avec le public, mais aussi avec les techniciens. Généreux, il a même demandé à la Ville l'autorisation pour déborder des heures autorisées pour les spectacles. Heure de tombée oblige, la journaliste du Quotidien a cependant dû quitter avant la fin de la soirée.

King Melrose à la Boîte à Bleuets

Le chanteur King Melrose ... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 5.0

Agrandir

Le chanteur King Melrose

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Pour la première fois cette année, Festirame a tenu un spectacle à la Boîte à Bleuets pour remercier ses partenaires et ses bénévoles, mercredi soir.

Le chanteur King Melrose était sur place pour réchauffer les spectateurs qui se sont ensuite dirigés à Place Festivalma pour entendre Jean-Marc Parent.

Celui qu'on connaît pour son succès Ne me laisse pas tomber a fait découvrir son soul/rock aux gens réunis. Il a présenté des chansons de son dernier album Bleu sorti l'automne dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer