Le retour des 3 P'tits cochons

Les 3 P'tits cochons 2 est à l'affiche... (Fournie par Films Séville)

Agrandir

Les 3 P'tits cochons 2 est à l'affiche depuis le 1er juillet.

Fournie par Films Séville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Les 3 P'tits cochons sont de retour. Pas les mignonnes petites bêtes roses du conte, mais bien Rémi, Mathieu et Christian, les trois frères menés par leurs pulsions sexuelles portés une première fois à l'écran par Patrick Huard en 2007. Si le temps ne peut transformer des petits cochons en princes charmants, il leur a tout de même permis de prendre de la maturité, du moins, un peu.

Le public patiente depuis neuf ans pour voir une suite au film, mais cinq années se sont écoulées dans l'histoire depuis que Rémi, Mathieu et Christian ont enterré leur maman. Les 3 P'tits cochons ont vieilli, mais leurs hormones leur causent encore bien des soucis. Le film traite toujours d'infidélité, de sexe et d'amour, mais cette fois-ci, dans le désordre.

En 2007, Les 3 P'tits cochons, premier film de Patrick Huard à la réalisation, avait obtenu un grand succès populaire, engendrant 4,7 M$ au box-office. La suite de la comédie dramatique sortie en salle le 1er juillet pourra-t-elle répéter une telle performance?

Une chose est certaine, la recette qui a si bien fonctionné une première fois est servie à nouveau. Même si quelques ingrédients diffèrent, elle a toujours le même goût plutôt agréable, un mélange, assez bien dosé, d'humour et de drame, qui devrait satisfaire son public.

Les cinéphiles ont droit à ce qu'ils attendent des trois frères, mais ils pourraient aussi être surpris. Le trio s'est quelque peu assagi. En fait, après avoir tout misé sur le sexe, l'amour commence à diriger leurs décisions.

Pierre Lamothe et Claude Lalonde sont toujours à la scénarisation, mais l'équipe a subi quelques transformations depuis le premier film. Patrick Huard n'est plus derrière la caméra. Jean-François Pouliot (La grande séduction) a pris le relais. Le très populaire Claude Legault a cédé sa place à Patrice Robitaille. Le comédien, qu'on a pu voir sur grand écran dans Le mirage, La petite reine et Horloge biologique, parvient à s'approprier le rôle de Mathieu avec justesse, complétant ainsi l'efficace trio.

Quelques comédiennes qui faisaient partie de la première distribution n'y sont plus, mais plus d'importance a été accordée à celles qui demeurent. Sophie Prégent, qui campe Dominique, et Isabel Richer, interprète de Geneviève, offrent des performances dignes de mention dans des rôles des plus intéressants.

Les 3 P'tits cochons 2 s'amorce à peu près là où le premier film avait laissé. Nous retrouvons les trois frères juste avant la commémoration du 5e anniversaire de la mort de leur mère. Ils subissent les conséquences de leurs pulsions sexuelles.

Rémi (Paul Doucet), à la tête d'une multinationale, accumule les relations extraconjugales hétérosexuelles et homosexuelles aux quatre coins du globe.

Mathieu (Patrice Robitaille) est toujours en couple avec Geneviève (Isabel Richer), mais connaît quelques problèmes de désir.

Christian (Guillaume Lemay-Thivierge), le benjamin, vient de se faire mettre à la porte par sa dernière blonde. À 38 ans, il n'a encore rien construit de solide. Il atterrit dans la luxueuse résidence de son frère Rémi, mais l'aîné en a déjà été chassé. Christian tombe en amour avec la femme de son frère. Un premier amour qu'il se permet de vivre, même s'il n'a rien de moralement acceptable.

L'amour occupe plus de place dans ce deuxième film. C'est ce sentiment qui pousse les trois frères à prendre des décisions. Les premières minutes du film (qui s'amorce avec la pièce Dragon du groupe originaire de la région Galaxie) laissent présager un copier-coller du premier film. Mais les choses changent rapidement et prennent une tournure différente.

Cette fois, les femmes sont davantage en contrôle. Dominique (Sophie Prégent) en a assez enduré avec Rémi. Elle prend les choses en mains et met un terme à leur relation. Geneviève (Isabel Richer) connaît plus de succès financier que son conjoint.

La complicité entre les trois frères sera mise à rude épreuve , mais malgré les embûches, les trahisons, les déceptions, l'amour fraternel demeure. Un amour qui, agrémenté de péripéties, permet d'offrir un film d'été divertissant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer