Pascale Picard fait la fête à Alma

Avec humour, Pascale Picard a fait quelques blagues... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Avec humour, Pascale Picard a fait quelques blagues à propos de ses compétences en tant que pianiste en racontant notamment une expérience de scène traumatisante qu'elle avait vécue à l'âge de 17 ans.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est avec un enthousiasme non dissimulé que l'auteure-compositrice-interprète Pascale Picard s'est chargée de célébrer avec les Almatois la fête du Canada.

D'entrée de jeu, il semble que les organisateurs de l'événement ont visé juste en programmant l'artiste originaire de Québec pour cette soirée du 1er juillet, car on estime à environ 2000 le nombre de personnes qui se sont déplacées au centre-ville d'Alma afin d'assister à ce concert gratuit.

Aux dires de la chanteuse, celle-ci était très heureuse de revenir dans la région, car c'est ici au Saguenay-Lac-Saint-Jean que Pascale Picard aurait vécu ses premières aventures sur scène à l'extérieur de Québec, la ville où elle a fait ses classes en tant que musicienne.

Mais il n'y avait pas qu'elle qui était emballée à l'idée de jouer dans la région. À titre d'exemple, plusieurs spectateurs situés aux premiers rangs ont multiplié les cris de joie à de nombreuses reprises tout au long de sa prestation. Au programme, le public a donc eu droit à des pièces tirées de All Things Pass, son dernier album, mais aussi à des titres provenant de son tout premier album qui date déjà de presque dix ans.

Avec humour, la chanteuse a fait quelques blagues à propos de ses compétences en tant que pianiste en racontant notamment une expérience de scène traumatisante qu'elle avait vécue à l'âge de 17 ans. Ainsi, il semblerait qu'elle aurait littéralement massacré le solo de piano de la pièce I Will Survive, en plus de s'être écorchée la voix juste avant d'interpréter la chanson What's Going On des 4 Non Blondes.

D'ailleurs, cette pièce s'est même faufilé une petite place dans un medley énergique où on y a aussi entendu une relecture endiablée de La vie en rose.

Au moment de quitter les lieux afin de respecter les heures de tombée, la chanteuse était sur scène depuis un peu plus d'une heure et tout laissait croire que Pascale Picard et sa bande avaient encore quelques chansons à offrir aux spectateurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer