Rires garantis à la Dam-en-Terre

Nicolas Létourneau, Samuel Corbeil et Linda Laplante enchaînent... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Nicolas Létourneau, Samuel Corbeil et Linda Laplante enchaînent les mimiques dans leur rôle dans un cabinet d'avocats.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vous souvenez-vous comment il peut être drôle de simplement regarder les personnages s'agiter à toute vitesse à l'envers lorsque l'on fait reculer une vidéo? En tout cas, les rires sont garantis quand les comédiens de la pièce Hier est un autre jour, présentée en première jeudi au théâtre d'été du centre de villégiature Dam-en-Terre à Alma, exécutent avec adresse la fonction «rewind».

Comme son nom le suggère, les retours dans le passé récent sont au coeur de la comédie écrite par les Français Sylvain Meyniac et Jean-François Cros. Pour l'illustrer, les artistes n'ont pas le choix de répéter leurs mimiques... mais à reculons. Une technique dure à maîtriser, mais très bien exécutée. Le concept est exploité jusqu'au bout et déclenchait chaque fois l'hilarité des plus de cent personnes présentes à la première, lors de laquelle un seul petit décrochage bien repris a été constaté.

On retrouve dans un décor réaliste Nicolas Létourneau, aussi producteur du spectacle avec le Théâtre Dream Team pour une quatrième année, dans le rôle principal de l'avocat Pierre Vallières. Apparaissant d'abord comme un homme rigide et dominé par ses troubles obsessionnels compulsifs, le comédien réussit à faire évoluer son personnage de façon convaincante au fil de la pièce pour le faire devenir un homme charismatique et plein d'assurance.

Me Vallières est cependant bien naïf, et il ne voit pas les manigances de sa patronne (Linda Laplante) et de son collègue (Samuel Corbeil) pour lui faire perdre le procès le plus important de sa carrière. Il faudra l'arrivée bouleversante du ridicule et essoufflant M. Verdier (Israël Gamache), qui possède des pouvoirs surprenants, pour lui ouvrir les yeux. Ajoutez une veuve profiteuse (Joanie Lehoux) et une ancienne amoureuse comme secrétaire (Édith Patenaude), et vous avez tous les ingrédients pour des relations explosives et cocasses sur scène.

Évidemment, les répliques grivoises sont nombreuses dans ce genre. Adapté par Claude Montmigny, le texte contient plusieurs références régionales. C'est ainsi qu'on s'aperçoit par exemple que le maire de Saguenay Jean Tremblay est une bonne source de rigolades pour le public jeannois. Même si certains détails de l'histoire sont tout simplement impossibles (comme revivre une journée à l'infini), le spectateur embarque à fond dans l'intrigue.

Linda Laplante est impressionnante dans son rôle de femme exigeante, expressive et opportuniste. Son rire intense est marquant. Comme secrétaire, Édith Patenaude dégage logiquement une énergie plus discrète. Tellement qu'on n'imaginerait pas que la belle rousse a signé une mise en scène si rythmée et physique, et qu'elle a dirigé les comédiens à ses côtés. Son expérience de l'an dernier au Théâtre Petit Champlain à Québec, où elle était aussi metteure en scène pour la même pièce, paraît beaucoup.

La troupe, l'une des plus importantes en nombre depuis les 27 saisons du centre touristique, captive si bien le public qu'il ne remarque même pas les changements d'accessoires lors des retours dans le passé. Le seul bémol serait l'éclairage au début du spectacle, où il fait sombre trop longtemps. Difficile de bien apprécier une blague quand on ne voit pas l'expression des comédiens. Ce moment était cependant sûrement oublié depuis longtemps à la fin, quand les spectateurs ont ovationné les artistes.

La mise en scène de la pièce Hier... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

La mise en scène de la pièce Hier est un autre jour est très physique.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Vous voulez y aller ?

Quoi: Comédie Hier est un autre jour

Qui: Production du Théâtre Dream Team avec Nicolas Létourneau, Israël Gamache, Linda Laplante, Samuel Corbeil, Joanie Lehoux et Édith Patenaude

Quand: Jusqu'au 27 août, du mardi au samedi à 20h30 (14h pour la croisière et 18h pour le souper)

Billet: Selon les formules, de 33,95$ à 92,95$ pour les adultes. Forfaits pour les groupes, les aînés et les jeunes

Réservation: En ligne au www.damenterre.qc.ca ou au 418 668-3016

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer